Mobiliser les acteurs

Comment faire pour mobiliser les citoyens en faveur de l’économie circulaire ?

Le plan climat appelle tous les citoyens à se mobiliser pour permettre à la France de devenir une puissance écologique de premier plan en ayant réussi sa transition vers l’économie circulaire.

  • Pour booster l’économie circulaire, faisons-la coller à la réalité!

    Michel Maruca - 31 Octobre 2017 - 01h49
    L’économie circulaire, bien qu’elle prétend s’inspirer de la nature, rame contre la réalité.

    Pour mobiliser, elle doit intégrer et rappeler que la maxime “rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme” est une cause de notre effondrement. Notre économie doit désormais s’appuyer sur le fait que la Terre contient justement l’exception à cette règle et que c'est justement ce qu'elle cherche à sauver : Le vivant. Brûlez un être vivant, tout va se transformer mais une chose va se perdre : La vie.

    L’économie circulaire doit expliquer que si on réduit, recycle, enferme en circuit fermé les produits techniques, au contraire, on augmente, développe et répand la vie. Cette différence est fondamentale car la réalité. Elle doit devenir notre principe.

    En annexe, des exemples répandant l’esprit anti-écolo de la maxime dite de Lavoisier par l’économie circulaire : L’Institut Montaigne, PNB Parisbas, LeMonde.fr, un député EELV…
  • Des visites pédagogiques + 1 passeport citoyen de l' économie circulaire

    Juliette Consola-Angelergues - 31 Octobre 2017 - 09h24
    Faire davantage de pédagogie auprès des particuliers, entreprises, scolaires et apprenants.

    Proposer, en concertation avec les réseaux associations et entrepreneuriaux du secteur, des sorties pédagogiques, visites guidées et sessions de formation en entreprise, des acteurs et entreprises de l'économie circulaire : conception, transformation, distribution, gestion des déchets, etc.

    Pourquoi ne pas dédier 2h dans l'année pour "former" chaque citoyen à l'économie circulaire ou mettre en place un passeport citoyen à remplir à chaque session de formation ?
    Exercice au long cours qui peut être particulièrement bien adapté aux scolaires : jardinage 100% naturel, cuisine antigaspi, apprentissage du tri, etc.
    Caroline Coussin
    Oui à la formation des scolives, des générations futures. Oui au partage d'expériences et aux expériences partagées. Je doute qu'un nouveau document, type passeport, soit l'outil idéal, sauf à être dématérialisé ou upcyclé :) !
    nathaniel
    excellente idée peut être à être poussée encore plus en primaire collège pour faire naitre des vocations et sensibiliser le plus tôt possible
  • Faire entrer les citoyens dans l'économie circulaire par le bien-manger

    David Corre - 31 Octobre 2017 - 10h15
    Achats du quotidien, la nourriture est un levier d'économie circulaire.

    Dans le cadre de la fête de la gastronomie par exemple, avoir une journée nationale dédiée à l'alimentation de proximité où tous les lieux de restauration publics, ainsi que le restauration commerciale, seraient fortement incités à proposer des repas circulaires.

    Repas donc qui seraient : bio (ou labels de qualité) / locaux (moins de 200km pour tous les ingrédients) / avec des épluchures / avec des fanes / avec des portions à plusieurs taille.

    + à la fin un tri des biodéchets bien expliqué.

    C'est une façon de concerner les français à l'économie circulaire par le "Plaisir", celui d'un bon repas.
    Caroline Coussin
    L'alimentation est un des premiers leviers à activer en faveur du grand public. C'est un axe d'entrée dans la sensibilisation aussi puissant que l'éducation.
  • Créer des monnaies complémentaires locales

    ZOUZOU - 31 Octobre 2017 - 12h13
    Aujourd'hui on achète un produit sans trop savoir d'où il vient, comment il a été fabriqué et ce qu'il devient quand il ne répond plus à nos besoins.
    Ne pourrions-nous pas valoriser les entreprises qui agissent en faveur de l'économie circulaire auprès des citoyens?
    Les monnaies complémentaires locales sont des outils qui ont fait leur preuve dans nombreuses villes. Elles contribuent à développer l'économie circulaire en donnant de la lisibilité sur la provenance des produits et en encourageant l'achat responsable.
    Il me semble essentiel que les communes ou les intercommunalités encouragent la création d'une monnaie locale en organisant des débats locaux regroupant les consommateurs et les acteurs de la vie économique.

    Simon
    Le site de référence pour la France: [lien supprimé] Un exemple: [lien supprimé]
  • Empreinte climat et environnementale

    Florence De Peretti - 31 Octobre 2017 - 12h31
    Rendre obligatoire le calcul de l'empreinte climat et environnementale de chaque entreprise avec un étiquetage comme il existe pour le BTP ou les appareils ménagers : catégories A, B, C, .... Audit gratuit pour ceux qui se rapproche de la catégories la plus vertueuse.
    Caroline Coussin
    Oui ! Don ne les clés au consommateurs pour qu'ils puissent faire leur choix !
  • Mobiliser les citoyens par l'exemple donné par les collectivités territoriales

    Yann VERHOYE - 31 Octobre 2017 - 15h09
    Par exemple faire aboutir les travaux du type :
    "PRISE EN COMPTE DU COÛT DU CYCLE DE VIE DANS UNE CONSULTATION"
    [lien supprimé]
    Pour en faire un critère non seulement efficace mais aussi emblématique pour les populations.
  • Utiliser la pédagogie et l'humour

    Karin Boras - 31 Octobre 2017 - 19h30
    Utiliser une pédagogie qui permet de tout faire comprendre en un coup d'œil, avec le sourire. Et surtout qui oblige inconsciemment les personnes à s'interroger de elles-mêmes à elles-mêmes, ce qui les met en situation d'ouverture et d'évolution.
    Exemple d'un petit ebook pédagogique non achevé et en cours : [lien supprimé]

  • Donner des outils de finance alternative

    Charles VAURY - 01 Novembre 2017 - 08h37
    L'enjeu est bien de financer les entreprises de cette nouvelle économie, sans pour autant en faire des futurs monstres qui détruiront les ressources dans 20 ans à l'occasion d'un changement d'actionnaires. Il faut donc créer une charte auxquelles les entreprises adhèrent et qui ouvre droit au financement alternatif, comme via des monnaies locales, des bourses visqueuses (on ne peut pas entrer puis sortir immédiatement). En offrant cette possibilité de "placement" les citoyens font vraiment le choix d'une autre économie.
    Afin de faire une transition vers ces nouveaux systèmes, il faut aussi sortir de la logique du "toujours plus, moins cher". Taxer fortement les magasins de "destockage" ou tout est à 2€, mais tout est produit dans des conditions déplorables...
    LaurentBertaud
    Suite... En entreprise: formation obligatoire aux fondamentaux de la transition écologique pour tous. Financement: taxe carbone réaffectée sur les actions citées (ou alternative au paiement de la taxe) Études d'impacts des actions de mobilisations Sondages et études réguliers pour suivre le degré de formation et d'information des populations. Débats publics sur les décisions de la transition écologique Audit « carbone » obligatoire pour le secteur public et le secteur privé (KPI). Plans d’action obligatoire pour la réduction de l'impact carbone. Financement: taxe carbone réaffectée sur les actions citées (ou alternative au paiement de la taxe)
  • utiliser les armes de la société de consommation

    Loic Salou - 01 Novembre 2017 - 09h13
    faire de l'économie circulaire le modèle à suivre, ringardiser la consommation à tout va. Si Apple vend autant de téléphones ce n'est pas pour leur qualité mais parce qu'ils communiquent bien et vendent bien leurs produits. Il faut "vendre" l'économie circulaire, la rendre attrayante, sexy, faire en sorte que respecter une économie circulaire soit la seule vraie consommation.

    La communication est essentielle, des experts en communication et marketting devraient savoir aider. l'état doit s'appuyer sur ces gens-là, il faut mettre à la mode l'économie circulaire sans culpabiliserl sans menacer, il faut positiver l'économie circulaire.
    Max Ouf
    C'est tout le défi que relève aujourd'hui les start-up (et pas que) autour de la notion de UX (User Experience, ou expérience utilisateur) Le but est de rendre l'utilisation d'un service tellement agréable que on obtient toute l'attention de l'utilisateur. Si on se pense sur ces pratiques autour des questions concernant l'économie circulaire (faciliter et rendre agréable le tri par exemple), tout en le rendant cool (comprendre socialement reconnu comme valorisant pour la personne qui trie) alors les comportements pourraient devenir viraux (à l'instar du covoiturage avec Bla Bla car)
    Clo Berl
    Le circulaire doit devenir le nouveau "chic" et ringardiser la surconsommation...
  • Valoriser le bénévolat pour les projets d'économie circulaire

    Grain à moudre - 02 Novembre 2017 - 22h35
    Bonjour,

    Il paraît essentiel de valoriser sous forme monétaire la contribution bénévole d'un/e citoyen/ne envers l'économie citoyenne et de l'expliciter sous serment dans un registre municipal en précisant le travail accompli. Ceci pourra être considéré dans un appel à projets comme une référence utile et intéressante de l'appropriation par les citoyens de l'économie circulaire sur leur lieu de travail ou de résidence. Parallèlement, la commune établira des rapports nouveaux avec ses citoyens actifs dans ce champ et celui de l'innovation sociale.

    Il pourra être procédé à des contrôles par des associations engagés dans ce mouvement. L'idée reste celle d'encourager la participation citoyenne et développer des interdépendances fructueuses.
    GBouquet
    Sans rémunérer le bénévolat, on pourrait bien alléger son travail : locaux, emplois aidés, subventions, partenariats, communication. Il serait utile que cette priorité gouvernementale devienne une priorité dans les collectivités locales qui décident subventions, locaux, emplois aidés etc.
Back to top