Mobiliser les acteurs

Comment améliorer l’éducation à l’environnement à tous les âges de la vie pour promouvoir une économie plus circulaire ?

Les Français doivent être davantage sensibilisés et éduqués à la préservation de l’environnement, à tous les ages de la vie.

  • Faire que les jeunes faisent un stage dans le sectuer d'agriculture bio ou avec des associations écologiques

    benjamin finn - 30 Octobre 2017 - 23h05
    En lieu de le service militaire qui était proposé pendant la campagne présidentielle on pourrait les offre aux jeunes hommes et femmes qu'ils fassent un stage dans l'agriculture bio ou pour une association ecologique. On pourrait concevoir un projet pour faciliter le travail volontaire pour des gens sans travail ou pour les retraité/es dans le même sectuer.
    Florence Presson
    Communiquer et faire découvrir le WWOOFing sans avoir besoin d'aller à l'autre bout de la planète. Le WWOOFing est un échange de savoirs et d'entraides. Exemple : un maraicher reçoit des wwoofeurs qui l'aident pour cultiver ses terres pdt 1 mois, ils sont nourris & logés, ils apprennent des techniques, découvrent des métiers... il a de l'aide et des regards différents sur ses pratiques
    Poopie
    Aujourd'hui le wwoofing est assez mal vu par la législation qui le voit comme un travail dissimulé, voir illégal. Il serait génial d'avoir des lois qui favorisent le volontariat, le bénévolat et non qui les compliquent en raison des quelques euros non récoltés !
  • Développer un module éducation civique à l'environnement

    David Corre - 31 Octobre 2017 - 10h28
    Dans le cadre de l'éducation civique, ajouter des heures tout au long de la scolarité dédié à la thématique environnementale et donc à l'économie circulaire.

    Nommer dans chaque classe deux délégué.e.s à l'environnement qui pourront s'assurer du tri des déchets et être formés par un parcours de formation les mercredi après-midi pour eux-même former dans une journée dédié leurs camarades à ces enjeux via des ateliers...

    Faire former des élèves par d'autres élèves et faire monter en compétences ces délégués (ambassadeurs du DD) en liant avec des acteurs locaux (agriculture, collecte de tri, ESS) permettrait de faire de l'environnement une cause nationale dans l'éducation.

  • Prise de conscience de la valeur de nos matières premières secondaires

    Richard Baudouin - 31 Octobre 2017 - 11h59
    Depuis toujours, l'évocation de nos rebus de production/consommation en tant que déchets n'a pas ou peu permis l'éclosion de modèle économique circulaire.
    En effet, cette notion "déchet" est une appelation générique voire dégradante désignant un objet dont on souhaite se débarrasser. Et par conséquent, cela occulte rapidement l'aspect qualitatif de cette matière.
    Il va de soi, que pour se defaire de ces notions négatives, il faut dès à présent, trouver une nouvelle dénomination permettant une vision améliorée de ces matières; cela passant par des ateliers de découvertes dans l'éducation de l'utilité de ces gisements et de la vraie valeur qu'ont ces matériaux de demain.
    Avec cette éducation donnée, ces mêmes générations, seront à même de pouvoir beaucoup mieux consommer ces produits issus de l'économie circulaire.
  • L'éducation des plus jeunes

    Laurent Audouin - 31 Octobre 2017 - 18h57
    Un principe simple : plus aucune école, aucun centre de vacances agréé, aucun conservatoire, etc, sans un système de tri complet d'ici la fin du quinquennat. Le geste de tri doit devenir naturel pour les enfants : ils éduqueront leurs parents !
    Cecile Briard
    Effectivement, l'éducation éco-responsable commence à se faire en milieu scolaire mais le meilleur apprentissage ne se fait-il pas par l'exemple ?!?!!
    Pascal Honvault
    Plus généralement, l'écologie doit être partie intégrante de l'éducation nationale, dès le plus jeune âge. D'ailleurs beaucoup de projets éducatifs peuvent tourner autour de ce thème et mobiliser un maximum de matières.
  • Avoir un repas végétarien possible dans toutes les cantines

    stephanerappeneau - 01 Novembre 2017 - 11h07
    Nous avons des enfants végétariens et nous sommes encore très challengés par les établissements qui nous demandent un justificatif médical annuellement pour qu'ils puissent se faire réchauffer un plat préparé à la maison...quand on n'essaye pas de les forcer !

    Il faut
    - interdire aux lobbies de la viande de venir faire des conférences "éducatives" pour les enfats
    - imposer à toutes les cantines une alternative non-carnée pour les enfants végétariens
    - valoriser l'alimentation végétale dans les cours de science & vie de la terre
    Emi
    Je suis d'accord sur le fait d'avoir systématiquement la possibilité d'un repas végétarien qui répond aussi aux besoins de certaines confessions. Le menu végétarien est un choix à avoir afin de réduire au niveau global nos consommations de viande mais attention à ne pas diaboliser la viande pour autant!
  • Y a qu'à - faut qu'on

    Martino25550 - 02 Novembre 2017 - 08h49
    En parler: inclure un cours dans les programmes des diffèrents cycles de l'école , collège et lycée me semble de bons endroits pour en parler et là cela passe par les fédérations de parents d'eleves et les acteurs politiques.

    Agir: par le biais d'associations existantes ou à développer.
  • j'apprends, j'enseigne

    Patou Rifa - 02 Novembre 2017 - 15h48
    La formation et sensibilisation des jeunes, partout, ecoles, et associations.
    Envisager un principe de transmission : les jeunes une fois la formation suivie et validee, iraient faire des actions/formations dans les structures des plus ages : maisons de retraites, comites d'entreprise, etc..... Ce pourrait devenir un service civique.
    Mais le jeune a la base : je suis de la generation "chasse au gaspi" et nous avons appris a "enseigner" grace aux spots televises qui montraient des enfants eduquant les parents.
    L'education environnementale et tout ce qu'elle englobe doit relever de l'education civique.
  • Mieux répartir les financements

    Léa Ségui - 03 Novembre 2017 - 17h00
    L'an dernier, certaines régions ont baissé les subventions des associations de protection de l'environnement et ont augmenté celles des fédérations de chasse. On pourrait donc augmenter les subventions de ces associations de protection afin d'avoir plus d'animations grand public, voire même des stages lors des vacances.
  • Créer des parcours obligatoires tout au long de la scolarité et dans la vie active

    Amandine Dine - 03 Novembre 2017 - 20h26
    - Apprendre les premiers gestes et concepts dès le plus jeune âge à l'école.
    - Créer un cours d'éducation à l'environnement dans le cursus scolaire, de la maternelle au lycée
    - Instaurer un stage d'une semaine obligatoire sur le thème de l'environnement sur le modèle des classes vertes de la primaire au lycée. Faire ces stages dans les entreprises, collectivités, associations, respectueuses des bonnes pratiques environnementales ou même chez des particuliers qui s'engagent.
    - Valoriser les meilleurs élèves tout au long de leur scolarité en leur accordant un "bourse citoyenne au mérite" qu'ils pourront utiliser dans leurs études supérieures.
    - Développer des jardins partagés dans les écoles pour montrer à tous les enfants et adolescents d'où viennent les plats qu'ils ont dans leurs assiettes.
    - Pour les adultes, créer des stages de sensibilisation obligatoires dans les entreprises pour acquérir les bons gestes (incitations fiscales au départ, puis taxes des mauvais élèves).
  • Donner l'exemple dans tous les établissements publics

    Emi - 03 Novembre 2017 - 23h24
    A quoi bon de longs enseignement si ce n'est pas mis en application? L'Etat doit montrer l'exemple sur ce sujet en instaurant dans tous ces établissements publics des alternatives qui limitent les déchets, favorisent le réutilisable :
    - couches lavables / Biberons en verre possible dans les hôpitaux / maternité - aujourd'hui le seul exemple qu'on donne est celui du tout jetable sans autres alternatives possibles! Sans parler des plateaux repas 100% plastique. Multiplier les alternatives est indispensable!
    - supprimer les barquettes plastiques dans les cantines scolaires
    - instaurer un compostage des déchets organiques sur place dès que des espaces verts sont disponibles (écoles / mairie / etc.) et en profiter pour faire des ateliers de jardinage pour voir l'intérêt du compost
    Enfin, comment demander à quelqu'un de respecter la nature s'il n'a pas de lien avec? Créer un lien avec la nature / les plantes / les animaux est indispensable dès le plus jeune âge pour la respecter!
    priscilleg
    tout à fait !
Back to top