Mieux trier pour mieux recycler

Comment encourager la collecte et le tri des déchets issus des chantiers du BTP ?

En 2012, les trois quarts des déchets produits en France sont issus des activités du bâtiment et des travaux publics (BTP) (soit 246 millions de tonnes). Un objectif de 70% de valorisation des déchets du BTP à l’horizon 2020 a été fixé par la loi.

  • REEMPLOI

    Tb64 - 31 Octobre 2017 - 14h12
    Le réemploi est un thème à part entière à traiter dès à présent.
    Un bâtiment peut être déconstruit intelligemment : une démolition n'acte pas l'obsolescence des matériaux en place dans un bâtiment, ils peuvent être réemployés.
    Réfléchir dans ce sens :
    -mettre en valeur ce qui se passe déjà :beaucoup de plateformes naissantes
    -instaurer des obligations pour les appels d'offre
    -valoriser, encourager les recycleries/ressourceries/mathériauthèques
    -permettre de requestionner les normes trop figées de la construction pour encourager cette pratique

    ...
    De Valenton
    Lorsqu'un particulier commandes des travaux à un entrepreneur, il lui est compté dans le devis des frais de "mise en décharge" (contrôlée cela va de soi ! ) des rebuts et produits de démolition. Si l'entrepreneur est sérieux, il décharge ces démolitions dans un centre de tri professionnel. Et reçoit en retour un bordereau CERFA ; Mais des entrepreneurs malhonnêtes déchargent "en sauvage"; et les particuliers donneurs d'ordre croient être à l'abri pour avoir payé. Pour les travaux plus importants nécessitant une déclaration de travaux ou un permis de construire, les services d'urbanisme des Villes qui instruisent les dossiers n'ont pas le droit d'exiger la présentation de ce CERFA. Et les serial pollueurs en profitent...
    Martino25550
    Il faut aussi que ces matériaux de recyclage soient moins chers que les matériaux de première utilisation, sinon économiquement cela n'a pas de sens pour les professionnels
  • Est ce qu'il existe actuellement des solutions

    Louis-Marie Schulthess Nguy'en - 01 Novembre 2017 - 21h22
    Si oui en parler.
  • plus de contrôles

    Adeline Almero - 02 Novembre 2017 - 15h47
    Prévoir plus ou de meilleurs contrôles sur la gestion des déchets
  • réutilisation des déchets

    Adeline Almero - 02 Novembre 2017 - 15h49
    des filières réutilisant les déchets du btp se créent, il faut pouvoir mettre en avant l'existence et l'avantage de ces méthodes en prévoyant une cadre juridique incitatif (réduction de certaines taxes ou impôts par exemple).
    Martino25550
    Arrêtons de taxer, le réemploi fonctionne quand il est moins cher. La filière automobile en témoigne. Quand économiquement c'est viable, il n'y a pas besoin de taxer ou inciter, les professionnels adhérent.
  • Trier à la source pour améliorer la qualité des produits triés

    Michel Knoerr - 02 Novembre 2017 - 23h03
    La collecte des déchets de cuisines en porte à porte associée à la redevance incitative pour le financement du service des déchets permet d'avoir des flux homogènes et donc in fine des matières premières secondaires de meilleures qualités. Les déchèteries doivent pouvoir proposer un grand nombre de conteneurs de toutes tailles selon les déchets.
  • Encourager la demande en matériaux recyclés

    PhiPhil - 04 Novembre 2017 - 17h19
    Encourager la demande du marché en matériaux issus du recyclage des déchets du BTP dans les constructions neuves ou les réhabilitations. Cela pourrait favoriser les comportements vertueux des entreprises ou des particuliers bricoleurs en valorisant leurs déchets.
    Cet encouragement peut se faire sous la forme d'un label ou d'une obligation d'emploi à un taux à définir (par ex : 5% du volume / poids / coût de la construction).
  • Obliger les CCI et CMA à proposer des solutions

    Adrien B - 05 Novembre 2017 - 18h31
    En finir avec les solutions publiques pour ces déchets et obliger les premiers concernés à prendre leur part en développant des dispositifs adaptés. On peut réfléchir à une TVA réduite pour amorcer le dispositif de tri comme pour la collecte sélective dans les années 90 mais ne pas croire que cela se fera naturellement sans responsabilisation des acteurs concernés!
  • Incitations financières pour favoriser le re emploi des matériaux issus du recyclage

    COILLOT - 06 Novembre 2017 - 11h15
    Les cours de rachat des matières secondaires suivent des fluctuations importantes notamment fonction du cours des matières premières.

    Les acteurs du recyclage, les pouvoirs publics gagneraient (en coordination avec les eco organismes) à mettre en place les mécanismes financiers incitatifs pour inciter les industriels à acheter des matières recyclées plutôt que de puiser dans les matières premières.

    L'idée est de "mettre un moteur au sein de l'économie circulaire" afin de promouvoir le recyclage et le re emploi ; faire du dechet une ressource avec incitation financière quand le pari est tenu !
  • Simplification des procédures de sortie du statut de déchet

    Nicolas LF - 06 Novembre 2017 - 14h35
    Typiquement, les matériaux de surplus, de déconstruction ou de déblayage reçoivent instantanément l'étiquette "déchet", qui correspond également à un statut contraignant en termes de gestion et de débouchés.
    La règlementation déchets, telle qu'elle a été conçue, visait à limiter les impacts des déchets après leur production, et à éviter leur dispersion. Cette philosophie inhibe les démarches de valorisation matière. On le voit même au stade de la recherche en laboratoire, lorsqu'il faut passer par des procédures interminables pour avoir le droit de stocker (ou pire, de transformer) quelques kilos de déchets industriels (souvent bien moins instables ou dangereux que les réactifs que nous achetons, leur seul défaut est l'étiquette "déchet") sur lesquels faire des essais.
    Le développement de nouveaux matériaux issus de sous-produits nécessite un cadre règlementaire plus souple.
  • Donner de la valeur en € aux déchets

    Valdour - 06 Novembre 2017 - 18h35
    Instaurer une taxe sur les matières premières et/ou sur les matériaux de construction concernés (bétons, ferrailles, PVC, vitrages, matériaux isolants,...), laquelle serait reversée aux détenteurs des déchets (maitres d'ouvrages, professionnels ou particuliers) lors de leur collecte sur les plateformes de recyclage et de valorisation accréditées. Ce "levier financier" constituerait ainsi une incitation très forte à la valorisation des matériaux.
    John
    Tout à fait d'accord il faudrait une taxe proportionnée aux pressions liées aux prélèvements de ressources naturelles vierges, afin de réduire leur impact sur l’environnement et inciter au recyclage.
Back to top