Mieux consommer

Quelles sont pour vous les conditions pour choisir un produit réutilisable plutôt qu’un produit à usage unique ?

La France produit trop de déchets. Ne plus utiliser des produits jetables ou à usage unique est un moyen de freiner ce phénomène

Ajouter ma contribution
  • Des informations claires et utiles permettant un choix éclairé

    Surfrider Foundation Europe - 06 Décembre 2017 - 18h15
    L’impact environnemental d’un produit depuis sa production jusqu’à son acheminement en magasin est un critère de consommation pour des citoyens sensibilisés et engagés. Cependant le manque de clarté et d’informations sur ce critère empêche de généraliser son usage. Afin de permettre à tout citoyen de faire un choix éclairé, il faut lui délivrer une information claire sur la nature du produit, son mode de production respectueux de l’environnement (ressource naturelle, efficacité énergétique), son transport et sa fin de vie (réutilisation, réemploi, consigne, recyclage).

    L'information sur le produit réutilisable pourrait porter sur
    - l'économie réalisée : prix par rapport à la durée d'utilisation
    - la facilité d'entretien/d'utilisation
    - un affichage accessible de l'impact environnemental des produits sur l'étiquette (et enlever les logos prêtant à confusion comme le point vert)

    Donner l'envie de consommer des produits réutilisables en soignant leur design (le rendre plus beau).

  • Commodité

    Somethingnatural - 06 Décembre 2017 - 16h37
    Tout ce qui rend plus facile l'usage des objets durables: donc comme certains l'ont déjà dis,
    - des services après-vente de qualité qui permettent de réparer à moindre coup ou de recycler;
    -pour ce qui est par exemple des bouteilles en platique, il serait mieux d'avoir des fontaines afin de pouvoir remplir sa bouteille ou d'y boire tout simplement sans avoir besoin d'aller acheter une bouteille d'eau. Aussi, l'interdiction de vente de bouteille en plastique, ca c'est deja fait dans un autre pays il me semble
    -des services de location peut etre. Exemple extreme: des assiettes en carton à jeter pour des fetes anniversaires. On pourrait avoir un service qui loue a prix bas des choses de tout les jours dont on a besoin mais qu'on achete en jetable...
  • Accessible et facilement réparable/échangeable

    EcoGuide - 06 Décembre 2017 - 15h35
    Il faut s’assurer qu’il soit de meilleure qualité qu’un autre à usage unique. Des matériaux solides, de la modularité pour le maintenir en fonctionnement et un service client adapté de la part du fabricant et/ou du distributeur sont essentiels.
    Le prix ne doit pas être exorbitant afin de le rendre accessible à un large public. C’est un point essentiel puisque les produits à usage unique sont souvent bon marché et standardisés pour cette raison, à l’inverse d’un produit « durable » pour lequel il faut mettre un prix plus élevé pour compenser le rachat systématique.
    Des systèmes de reprise, de consigne ou encore une législation incitative à l’échelle locale, peuvent représenter des moteurs intéressants pour inciter les consommateurs à s’orienter vers des produits réutilisables. Du côté des fabricants, il s’agit de favoriser davantage une législation réellement contraignante contre l’obsolescence, afin d’avoir sur le marché des produits réparables.
  • Cas de l'électroménager, des petits appareils (radio...)

    craquin - 05 Décembre 2017 - 22h49
    J'ai l'impression que nous nous trouvons démunis face à ces appareils quand ils sont en panne. Pour moi il s'agit bien de matériel réutilisable. Oui mais dans la réalité on a l'impression que le neuf est plus facile a racheter... voir moins cher ce qui est le comble.
    Donc besoin :
    * développement de structures de réparation voir meilleur accompagnement et aide d'installation de ces structures qui voit le jour actuellement
    * développement d'association locale pour assurer de petite réparation (cas dans mon secteur)
    * étiquetage du circuit de fabrication
    * suivi des défaillances des produits avec rapport annuel des résultats...
    * suivi des association de consommateurs
  • Produire des biens qui durent et favoriser l'achat de bien durables et recyclables

    Philippe Dumez - 05 Décembre 2017 - 22h40
    Demander aux fabricants de biens de consommation d'indiquer la durée de vie de leur produits et leur % de recyclage.
    Ne pas changer tout le temps les normes ou composants, progiciels qui font qu'un bien est vite obsolète.
    Permettre au consommateur de s'engager dans la durée en lui faisant bénéficier d'offres attractives et pénaliser ceux qui surconsomment.
    Faire de la pédagogie, ce n'est pas parce que j'ai le dernier téléphone et que j'en change tous les deux ans que je suis plus heureux
  • Facilité

    Nasta - 05 Décembre 2017 - 15h58
    Ni plus, ni moins :
    je veux trouver le même produit, avec les mêmes fonctionnalités, le même design, la même praticité, dans les lieux d'achats habituels. Et si toutes ces conditions sont réunies alors je n'ai aucune hésitation à mettre un peu plus de budget pour que ce produit soit réutilisable
  • ECONOMIE CIRCULAIRE

    Richard Barret - 05 Décembre 2017 - 14h08
    Apprendre à consommer sans gaspiller. Changer notre mode de consommation linéaire pour adopter celui de l'économie circulaire. Prendre conscience de notre participation à la destruction de la planète. Faire diminuer l'effet carbone chacun à son niveau. Ne regardons pas seulement à l'appât du gain mais surtout à l'avenir de nos enfants, de la faune et de la flore. Echangeons et proposons nos idées sur le vouloir du devenir de notre planète. Osons proposer ce qui manque dans nos communes afin d'améliorer le tri-sélectif. Dans les départements qui sont saturés sur l'accueil des déchets et optant pour l'incinération, veiller à bien respecter les conditions et normes sur le rejet des gaz viciés et polluants. Adoptons une politique visant plus que jamais à la sauvegarde de notre planète.
  • Eco contribution TEOM ou TVA et OCTROI DE MER incitatifs

    ATBR - 05 Décembre 2017 - 12h02
    Le levier financier est prioritaire. les produits non toxiques, réutilisables, recyclables localement doivent être financièrement privilégiés via des tva ou octroi de mer réduits.
    A l'instar des filières REP, il faudrait généraliser la contribution environnementale à tous les produits neufs; une sorte de TEOM ou redevance incitative en amont. Le "consomm acteur" choisira les produits les moins "taxés", non toxiques, écologiques, réutilisables, recyclables.
    Richard Barret
    Cela incitera à une production plus écologique et durable
  • Taxation plus forte pour tout produit à usage unique

    ESAIP - 05 Décembre 2017 - 08h49
    Taxation plus forte pour les producteurs surtout et une part également pour les consommateurs pour tout produit à usage unique mis sur le marché. Cette taxation devra être clairement affichée sur l’étiquette du prix du produit.
    Christian Pillet
    et que cette taxe soit reverse aux industriels et artisans qui développe ou utilise le réutilisable ou le recyclage car une taxe pour une taxe ne sert ,que si,cela cree un emploi ou un nouveau debouché
    Richard Barret
    Cela amènera à une diminution de produits néfastes pour la planète
    ELIPSO - les entreprises de l'emballage plastique et souple
    les emballages plastiques à usage unique apportent de nombreux services : hygiène, portion adaptée à la consommation protection des aliments
  • Inciter le développement d’un outil internet avec moteur de recherche permettant par type de produit et par département

    ESAIP - 05 Décembre 2017 - 08h48
    Inciter le développement d’un outil internet avec moteur de recherche permettant par type de produit et par département (ou plus localement) les lieux possibles de dépôt des objets réutilisables. Cet outil permettrait aussi de connaitre les zones défavorisées en termes de lieu de dépôt afin de trouver une incitation fiscale pour une implantation. Cette cartographie des lieux de dépôts pourrait être ensuite intégrer dans les plans régionaux déchets et économie circulaire.
    Richard Barret
    Effectivement mettre en place un tel outil permettrait de bien cibler le manque en lieux de dépôts, il faudrait aussi étudier par la suite la faisabilité sur le plan financier selon certaines zones

J'ajoute ma contribution

La concertation est désormais clôturée. Il n'est plus possible de contribuer.

Back to top