Mieux consommer

Plutôt que d’acheter un produit, êtes-vous prêt à acheter le service qu’il vous rend ? Pourquoi ?

L’économie de la fonctionnalité se définit comme un système privilégiant l’usage plutôt que la vente d’un produit : par exemple, acheter un nombre de kilomètres parcourus plutôt que des pneus.

  • Modèle économique vertueux

    Florence Presson - 30 Octobre 2017 - 23h16
    Lorsqu'une entreprise met sur le marché l'usage d'un produit (un photocopieur payé à la photocopie réalisée), ce dernier dout être robuste et sa durée de vie longue pour assurer une rentabilité optimum.
    Ce modèle économique est vertueux car il réduit l'utilisation des matières première et intensifie l'usage du produit en limitant les quantités de déchets à collecter et retraiter.
  • Mieux consommer / mutualiser

    Martino25550 - 31 Octobre 2017 - 07h21
    Prêt: parfois oui, parfois non, cela va dépendre de la personne qui partagera le service rendu. J'ai un peu de mal à comprendre cette question.
    Acheter un service plutôt qu'un produit assurément que cela va dans le bon sens, surtout quand on n'utilise pas un produit régulièrement. Mais l'exemple de la voiture et des pneus me laisse dubitatif. Admettons que si j'achete un nombre de kms et zéro pneus, comment vais-je consommer ces kms achetés sous forme de service ? Puisqu'il n'y aura plus de pneus pour les parcourir (si chacun fait la même chose). In fine cela peut être cela.

    Si c'est de covoiturage ou d'automobiles partagés qu'il s'agit, le sens de la question prête à confusion, il me semble que l'aspect bilan énergétique serait plus à prendre en compte (bcp de produits sont peu utilisés). La dématérialisation et là mutualisation peuvent être des solutions à la diminution de notre impact sur l'environnement.
    PierreC
    Dans l'exemple des kms et des pneus, le principe est de se voir louer une voiture avec un forfait mensuel, incluant tous les frais d'entretien, pannes, etc... dont remplacement des pneus en fin d'usage. Dans ce principe le constructeur n'aura pas forcément avantage à louer des pneus moins résistants.
  • Collectiviser

    Alf - 31 Octobre 2017 - 11h03
    Oui et non
    Redonner du sens au partage - un jardin = une tondeuse : c'est abhérent
    Clo Berl
    Oui, avoir une tondeuse en commun entre 4 voisins, un lave-linge pour 4 logements. Bonne piste !
  • mieux consommer

    djindji - 31 Octobre 2017 - 20h45
    Désolée mais je ne comprends ni la question, ni votre exemple.
    Loic Salou
    alors ça ne sert à rien de commenter...
  • acheter un service

    Loic Salou - 01 Novembre 2017 - 08h53
    je suis complètement prêt à acheter un service plutôt que posséder un objet qui me rend ce service. Location de voiture par exemple.
    Idéalement je souhaiterais n'acheter que les objets ou les choses que je souhaite transformer (une maison dans laquelle je vis) et adapter à mes besoins.
    pierre paysan
    J'imagine que parmi les services on pourrait acheter un service chaleur,cahuffage de locaux. Ainsi des produits locaux d'origine végétale complexe d'utilisation pourraient être valorisés ,entre autre des résidus agricoles.
  • Alléger nos intérieurs

    cel - 01 Novembre 2017 - 18h03
    nos maisons, nos appartements regorgent d'objets qui ne nous servent que de temps en temps, pourtant il prennent de la place, nous encombrent etc, ...alors que si on avait plus de services de location on allègerait à la fois nos intérieurs et notre porte monnaie tout en ayant toujours les objets derniers cris (outils de bricolage, vêtements à la mode, ...) De plus en plus d'initiatives voient le jour comme la location de vêtements d’enfants bas âge, etc, ... Mutualiser plutôt que posséder, c'est quand même plus sympa !
    SGJ35
    Je pense aux équipements sportifs saisonniers aussi.
  • Louer si c’est facile

    Cecile Maupas - 01 Novembre 2017 - 22h13
    Louer quand c’est occasionel, un objet un peu encombrant (tondeuse, voiture,par exemple) ou bien des vetements, ca devient de plus en plus une évidence. Probablement plus facile pour des urbains avec de faibles distances et des petites surfaces d’habitation.
    La question est celle de l’accessibilité du service et de son prix. Quand la location est chère, alors on achète, même si on ne sert pas souvent de l’objet.
    Florian MASSON
    Effectivement, le principal problème des location est le prix de revient sur une longue période, souvent supérieur au prix d'achat...
  • Oui pour la plupart des objets: proximité, praticité, prix, garantie de fonctionnement & gestion de pb

    sofie - 02 Novembre 2017 - 13h49
    Tout à fait d'accord pour utiliser un service plutôt qu'acheter le produit qui me le rendra;
    comme nous courons après le temps:
    *échange ou obtention du service de façon pratique
    *prix service < prix achat
    *garantie d'un service de qualité & possibilité de le noter et l'améliorer
    *disponibilité ou suivi du service
    Celyan Jolival
    Vive la fonctionnalité des objets !
  • Economie de fonctionnalité

    Michel WILSON - 02 Novembre 2017 - 16h42
    Pour de nombreux produits, y compris l'habitat, l'achat d'un service intégrer, favorisant chez le vendeur de service le choix de la durabilité, est compétitif. Rank Xerox, Michelin et d'autres le prouvent depuis longtemps.
    Remplacer la voiture par la vente de mobilité, qui permettrait d'accéder facilement et à prix raisonnable quand le besoin se manifeste à une petite voiture urbaine non polluante, un véhicule routier, un camping car ou une camionnette de déménagement est un atout majeur.
    Pour un logement, accéder à l'"habiter confortablement" incluant le volume et l'espace, l'éclairage et le confort thermique, voire même pour partie les espaces de rangement c'est un produit compétitif à l'achat ou la location, évolutif en fonction des besoins.
    Cela ne vaudra pas immédiatement pour tous les besoins...
  • Gare au tout service

    F.ecken - 02 Novembre 2017 - 18h58
    Si je comprends bien la question, il s'agit de louer un objet quand on en a besoin, plutôt que de l'acheter pour s'en servir une fois de temps en temps.
    Si le projet apparaît louable, je me méfie du tout service.
    Quid des conditions générales de vente longues comme un jour sans pain et qui cachent l'arnaque au détour d'une formulation alambiquée ? Entre autres.
    Perso, ça me gênerait d'acheter un service pour être chez moi. Ça me paraît un concept assez pervers.
    L'autre façon de comprendre la question : j'achète un objet et son design ou bien le service qu'il me rend? Si on prend l'exemple du téléphone portable, ou de la voiture, on achète toujours plus que le service, sinon, tout le monde préférerait le téléphone à 20 e plutôt qu'à 1000e pour les derniers modèles. On achète souvent plus que le service.
Back to top