Mieux consommer

Plutôt que d’acheter un produit, êtes-vous prêt à acheter le service qu’il vous rend ? Pourquoi ?

L’économie de la fonctionnalité se définit comme un système privilégiant l’usage plutôt que la vente d’un produit : par exemple, acheter un nombre de kilomètres parcourus plutôt que des pneus.

Ajouter ma contribution
  • Développer l'économie collaborative

    EcoGuide - 06 Décembre 2017 - 15h39
    Oui. Les produits domestiques tels qu’une machine à laver, une perceuse, ou une voiture, gagneront à être vendus pour leur service. Cela intensifie leur utilisation et lisse ainsi leurs impacts environnementaux et sociaux tout en réduisant le nombre d’unités en circulation sur le marché. Les plateformes collaboratives œuvrent déjà beaucoup dans ce sens, promouvoir leur action afin d’assurer la connaissance d’un maximum de consommateurs de leur existence, en alternative à la possession simple, est un plus. Pour les équipements informatiques, la logique s’applique pour les imprimantes dont l’usage est assez restreint pour un particulier.
    De plus, cela peut présenter des avantages financiers, puisqu’il ne s’agirait d’acheter mais de louer à l’usage, permettant alors d’accéder à des biens trop chers à l’achat.
  • Relocalisation et qualité du service

    PNRLAT - 05 Décembre 2017 - 17h28
    S'appuyer sur des structures de l'économie sociale et solidaire pour favoriser emploi et maîtrise des services proposés localement (exemple de sociétés coopératives d'intérêt collectif avec des collèges de prestataires de services, clients, réparateurs si externalisé).
  • non à l'ubérisation

    Nasta - 05 Décembre 2017 - 16h11
    oui au service rendu mais pas à n'importe quel prix
    acheter le service permet de ne pas acheter, transporter, stocker ni entretenir un objet et d'être certain qu'il fonctionne au moment voulu
    par contre quel sera notre niveau d'exigence lors de l'achat du service, deviendrons-nous intransigeants ??
  • Taxer fortement les produits à usage unique

    ESAIP - 05 Décembre 2017 - 08h56
    Taxer fortement les produits à usage unique si la filière achat de service existe sur le marché.
  • Inciter le développement des achats de services

    ESAIP - 05 Décembre 2017 - 08h55
    Inciter le développement des achats de services avec un affichage clair des produits mis sur le marché pouvant bénéficier d’un achat de service (par exemple éviter d’acheter des pneus qui n’ont pas été conçus avec une bande de roulement détachable, ce qui ne permet pas alors d’avoir l’option achat de service)
  • Fréquence et évolution du besoin

    Aline - 04 Décembre 2017 - 17h27
    Le besoin peut être ponctuel et évoluer. L'économie de fonctionnalité permet de satisfaire un plus grand nombre à l'instant t et de pouvoir éviter toutes les surconsommations
  • Fréquence et évolution du besoin

    Aline - 04 Décembre 2017 - 17h27
    Le besoin peut être ponctuel et évoluer. L'économie de fonctionnalité permet de satisfaire un plus grand nombre à l'instant t et de pouvoir éviter toutes les surconsommations
  • Plutôt que d'acheter un produit, êtes vous prêt à acheter le service qu'il vous rend ?

    Boudane - 03 Décembre 2017 - 18h40
    S'il s'agit de partager le produit avec des personnes consciencieuses, oui pour l'achat d' un ustensile donné à usage solidaire. Dans d'autre cas, le coût de la caution pourrait être rédhibitoire.
  • La traçabilité !

    Guyom - 03 Décembre 2017 - 11h47
    Afin de développer à grande échelle les échanges d'objets entre particuliers (dans le cadre d'une location ou suite à un achat), il est essentiel d'en assurer la traçabilité.
    On voit aujourd'hui se développer les vélos géo-localisés en libre service. L'utilisateurs a accès à leur localisation via l'application et les déverrouille grâce à un simple flash code relié à leur compte.
    Pour des objets de grande consommation, il semble compliqué d'intégrer une puce de géolocalisation, cependant, il n'est pas difficile de placer un flash code. Cela évite la publication d'une annonce, l'utilisateur qui se connecte à son compte voit directement où se trouve l'objet convoité (adresse rentrée dans le compte) et peut interagir avec le "locataire" actuel.
  • Importance du coût d'utilisation

    Guyom - 03 Décembre 2017 - 11h39
    Je rejoins plusieurs commentaires précédents sur le coût du service proposé. Il doit en effet être moins cher à l'usage. Mais pour s'en rendre vraiment compte sur du matériel de grande consommation, je pense qu'il est nécessaire de bien afficher le coût rapporté à une unité de temps ou cycle d'utilisation. La base pourrait être une moyenne et/ou une calculatrice toute simple pourrait le mettre en évidence selon l'usage de chacun.
    Cet affichage du coût rapporté à l'utilisation prendrait en compte la durabilité du produit afin que le "consommateur" fasse un choix éclairé. Cela pousserait les constructeurs qui ne sont pas engagés dans l'économie de fonctionnalité à revoir la durabilité de leurs produits à la hausse afin de concurrencer le développement des services (location), et inciterait probablement les constructeurs à s'engager dans l'économie de fonctionnalité. L'effet est double.

J'ajoute ma contribution

La concertation est désormais clôturée. Il n'est plus possible de contribuer.

Back to top