30 Novembre 2017 - 17h12
Pour rendre les activités de réparation compétitives, instauration d’une TVA réduite (5,5%) sur celles-ci. Comme l’a fait la Suède qui a divisé par deux son taux de TVA applicable à la réparation : de 25% à 12%.
0
Back to top