4 - Mobiliser tous les acteurs

Sensibiliser et éduquer

  • Déployer des composteurs éducatifs dans les écoles primaires

    Déployer des composteurs éducatifs dans les écoles primaires et enseigner la réparation des produits dans les cours de technologie.
    BIODIVERSITE
    Dans les écoles primaires, collèges et lycées également. Il ne faut pas oublier qu'à l'adolescence, un changement s’opère, et bien souvent, les élèves oublient les règles de base car ils sont préoccupés et attirés par le monde des tentations de l'extérieur ; afin de les accompagner durant cette étape, il est important de les armer, de leur apprendre à décortiquer le monde extérieur dans lequel ils vivent (les pièges de la publicité, les dérives d'internet, les fuck news, les déchets, la pollution ...).
    delap
    Et tous les parc public pouvant les accueillir, communication sur la possibilité d'avoir un composteurs gratuitement à la maison, ou la mise en relation d'un quartier...
    FulbertS
    Et pourquoi s'arrêter aux écoles primaires. Cela a aussi sa place au collège.
    aglaee
    Les composteurs dans les lieux publics ou il y a une restauration, avec un agent responsable du compostage, devraient être une généralité. Ce n'est pas qu'un seul outil éducatif pour les écoles primaires mais bien une gestion responsable des biodéchets de tout un chacun.
    Mars Ahdub
    A condition que tout ne repose pas sur les enfants et que les adultes notamment le gouvernement montre l'exemple. A commencer par éviter d'avoir des voitures privées. De se rendre en transport le moins polluant selon la distance, etc
    test
    il faut commencer par éduquer
    Aude
    Cela existe déjà en passant, le plus souvent, par la communauté de commune. Encore faut-il que des adultes soient volontaires dans l'école, car l'entretien d'un composteur prend (un peu) du temps. Le plus compliqué dans la sensibilisation des enfants aux gestes de réduction des déchets, c'est la bien la barrière des adultes qui ne sont pas toujours moteurs de tels projets.
    Sandreleen
    Ce devrait être la règle. Ça tombe sous le sens et ça intéresse les enfants. À combiner avec un jardin potager - même en pots - c'est magique !
    Pezynj
    Magnifique idée ! Si cela devait se faire, il faut le rendre systématique et en mettre dans toutes les écoles publiques du territoire !
    Majoli
    Les cours d'éducation civique n'existent plus? Il faudrait peut être songer à mettre tout ceci au programme ?
    Globule
    Et mettre en place des potagers, où les enfants apprendraient à cultiver des fruits et légumes, voire éleveraient des petits animaux comme les poules. Ils pourraient alors utiliser le compost pour le potager et comprendraient alors le cycle des éléments minéraux. De voir le travail que requiert la culture des plantes les aménerait peut-être également à moins gaspiller, en même temps que ça pourrait leur donner davantage envie de goûter les légumes qu'ils ne connaissent pas.
    cgodefroy
    Oui, mais aussi des outils simples et ludiques pour apprendre dès le plus jeune âge les notions d'impacts des déchets sur les milieux (eau, air, sol)
    Laure Brimant Kauffmann
    Et proposer des pesages réguliers de déchets dans les cantines.
    SylvainR
    Passer aussi par une formation des enseignants.
    Anthony Henry
    Les composteurs sont d'ores et déja déployés dans le cadre des Programme Locaux de Prévention. Il faut imposer simplement la loi actuelle
    Equipe 0.déchet Sicoval
    Le compostage en milieu scolaire est pertinent s'il s'intègre dans un projet global et de long terme. Il est par exemple nécessaire de rappeler la "hiérarchie" des modes de gestion des résidus alimentaires (anti-gaspi avant le compostage par exemple) et de penser dès le départ un exutoire local, pour donner à voir aux élèves que le compost sert sur place ou à proximité (potager pédagogique, espaces verts proches etc.)
    piloumat
    ce ne sont pas des composteurs éducatifs mais des projets de compostage!! en 2025, tout le monde devra avoir trouvé des solutions pour 0 biodéchets en OMR : le projet de compostage associant toute la communauté éducative le permet, et en vue d'une redevance spéciale ou tarification incitative, tout le monde est très vite gagnant écologiquement, économiquement et sociétalement
    piloumat
    et cela permet de génére de nouevaux emplis, ces fameux emplois verts, car un projet de compostage on doit s'en occuper, et quand il y en a plusieurs sur un territoire, c'est un emploi à la clé...et ça se finance...sans nouveaux couts...
    Julien P.
    Que les projets de compostage soient réfléchies et suivi, ne pas simplement installer des composteurs partout. Cela ne fonctionne pas et donne même une mauvaise image du composteur. On l'assimile dans ces cas à une poubelle comme les autres...
    GRDF
    Propositions: - Intégrer dans les programmes des illustrations d’exemples concrets, des témoignages d’acteurs, des visites de terrain y compris sur la méthanisation - Elargir les activités éducatives à d’autres exemples de pratiques d’économie circulaire (exemple réalisation de maquette sur le cycle de production de biométhane etc.)
    G S
    L’éducation des jeunes enfants via le primaire, c'est bien. Cependant; ceci n'a pas de sens dans la mesure où l'effort n'est pas poursuivi au collège, lycée, voire école des parents.
    Lsanchez
    Ca c'est pour le coup une très bonne idée : la réparation en technologie au lieu de fabriquer des choses qui ne seront pas utilisée, comment entretenir son vélo...Sensibiliser aussi au niveau du gaspillage notamment à la cantine pour que les élèves ne prennent sur leur plateau que ce qu'ils vont manger par exemple. Après, je ne sais pas trop ce qu'ils composteraient, mais peut-être plus des poubelles de tri selectif. Faire une journée thématique qui rassemblerait l'école. Une sortie pour aller voir une usine de tri.
    Drichin
    Très bonne idée de réparer des produits en cors de technologie. Pour les composteurs en école, c'est très bien aussi mais pour avoir fait des TAP dédiés sur le sujet, j'ai pu voir que la motivation des débuts s'estompe vite, car un bon compost ça nécessite de l'organisation et du temps... L'essentiel est quand même que les enfants puissent inciter ensuite leurs parents à en acquérir.
    Aarp
    Oui !!! :)
    Cyber-cornychon
    Mais oui !! L'éducation c'est la base !!!
    aria_nef
    La réparation en cours de technologie, c'est vraiment intéressant comme idée. Pour l'idée des composteurs à l'école primaire, j'ai entendu Isabelle Peloux, directrice de l'école du Colibri, que cet âge est celui auquel les enfants sont naturellement écolos et sensibles à la nature: c'est bien pour commencer ! A voir effectivement dans quelle mesure cela peut être poursuivi après coup dans les collèges/lycées. Voir de quelle manière cela serait appliqué, pour ne pas surcharger les enseignants aussi !
  • Intégrer le concept d’économie circulaire dans les programmes éducatifs dès le primaire dans la généralisation de l'éducation au développement durable par le ministère de l'éducation nationale

    Intégrer le concept d’économie circulaire dans les programmes éducatifs dès le primaire dans la généralisation de l'éducation au développement durable par le ministère de l'éducation nationale, ainsi que par les différents acteurs de l'éducation à l'environnement, au niveau national et dans les territoires.
    Supercop
    Bonne idée les cours de technologie tournés vers la réparation ! c'est bien gentil de fabriquer des enceintes et des porte clés lumineux mais cela n'apprend pas grand chose aux adolescents. Alors que les sensibiliser et leurs donner des outils pour la réparation future de leur produits ça c'est utile !
    margauxdegat
    Formation pour les enseignants qui ne savent pas ce qu'est le développement durable, recours à des consultants extérieurs mieux informés sur le sujet sur les temps scolaires
    dominique busson
    très important. A imposer d'ailleurs en mode de fonctionnement dans les établissements. Récupération de mobilier, fournitures... L'école devrait être le modêle à suivre et non la charrue après les boeufs... Je suis enseignant et il est très difficile de faire passer des idées, même en conseil d'administration.
    BIODIVERSITE
    S'il ne devait rester qu'une seule mesure, celle-ci est de loin la plus importante ! Rien ne se fera sans éducation, sans compréhension des enjeux, sans mobilisation et implications dès le plus jeune âge, et l'éducation nationale est le meilleur terreau pour cela, pour s'affranchir de toutes contraintes extérieures.
    delap
    Remplacer le chapitre des 30 glorieuses par l'économie circulaire. Plus sérieusement, comme dans tous domaine, l'éducation est la clé. L'activité de jardinage, du retour à la terre devrait également être mis en avant pour appréhender le concept d'économie circulaire dans sa globalité.
    Frederique Pellerin
    C'est le point le plus important : il est urgent de mieux éduquer chaque enfant des le primaire !
    Renaud Laurence
    Intégrer le concept d'économie circulaire dès le primaire est bien , mais avons nous au niveau Universitaire une filière spécialisée dans ce domaine, de mémoire , l'économie circulaire fait partie de la RSE, et il n'existe pas de spécialisation pour les études supérieures
    Anaïs Baumard
    Je rejoins le commentaire de Biodiversité. Pour améliorer sur le long terme les habitudes de consommation et de gestion des déchets il est essentiel de sensibiliser les plus jeunes aux bonnes pratiques. Il faut donc intégrer l’apprentissage de ces bonnes pratiques dans les écoles, collèges et lycées. Pour s’inscrire durablement et devenir des réflexes, les bonnes habitudes doivent être prises de bonne heure !
    Sandreleen
    OUI !!! L'intégration de ces compétences dans toutes les formations serait plus efficace et plus durable: concepts à aborder dès le primaire où les enfants sont très réceptifs. C'est comme l'environnement en général : c'est un sujet transversal qui devrait toucher tout le monde, pas seulement les spécialistes. Avec ce système de "spécialisation" je connais de nombreux agronomes qui ne savent même pas ce qu'est l'agro-écologie... La culture générale, c'est ce qu'il y a de plus puissant pour changer les mentalités !
    expertepinard
    Il faut que cela se fasse par le jeu et ludiquement
    dommarie
    A développer dans le cadre d'un déploiement massif des agendas 21 d'établissements scolaires qui associe personnel administratif, personnel enseignant, apprenants. Des concours inter établissements pourrait être mis en place, avec des système de labels (type Cit'ergie mais façonné pour les établissements scolaires)
    dom57
    rendre la présence du tri obligatoire dans les écoles de la maternelle jusqu'à l'université
    Doris Hugonnet
    La demande de sensibilisation dès le plus jeune âge est forte, encore faut il que les programmes intègrent cette dimension en donnant aux enseignants pas toujours sensibilisés à ces questions, des formations ou des outils pédagogiques pour mener à bien cette nouvelle mission.
    Marien Zanetti
    Une visite peri-scolaire semble obligatoire pour tous les enfants d'un centre de tri de dechets et egalement d'une station d'epuration (gestion de l'eau). De nombreuses villes ont deja fait le pas cependant ceci devrait etre integrer dans le programme.
    SylvainR
    Dès le primaire et tout au long de la scolarité, au travers de projets concrets, de stages. Poursuivre par un engagement citoyen lors du futur service national qui impliquerait un volet environnemental de terrain 'collecte de déchets, nettoyages de bords de route, etc...)
    laure.dp
    Préalable à TOUT le reste !!
    Denis JEANT
    Les élèves seront les adultes de demain...
    Anthony Henry
    Promouvoir par le biais d'un Agenda 21 pour un programme global sur la protection de l'environnement
    JH
    Plus que jamais
    Constance Flachaire
    Oui oui et oui ! Il me semble de c'est déjà un peu le cas en cours de technologie au collège(apprentissage du cycle de vie d'un produit) mais cela mériterait d'être formalisé et d'être étendu à la primaire.
    piloumat
    c'est la base de la base, cela devrait ^tre la proposition N°1 mais AVEC DES MOYENS !!! ils sont dérisoires à ce jour...et ils doivent aussi permettre de laction, car c'est à travers cette action que les changements de pratiques et de comportement se font et s'ancre...l'entrée théorique 4h par an est nécessaire mais tellement insuffisante si on regarde les objectifs de cette feuille de route...
    MENNECY
    seules les communes peuvent mettre autour d’une table plusieurs partenaires afin d’aboutir à une sensibilisation et éducation. Les écoles peuvent sensibiliser aux enjeux environnementaux par le biais des cantines scolaires par la création de potagers, la création de jardins partagés, un verger sans pesticides, contribuer à la biodiversité;, formation des agents, sensibilisation et invitation à participer à la démarche du zéro phyto. Création de zones humides. Information par des panneaux dédiés. Mobilisation internationale dans le cadre de jumelages.
    GRDF
    Propositions: - Intégrer dans les programmes des illustrations d’exemples concrets, des témoignages d’acteurs, des visites de terrain y compris sur la méthanisation - Elargir les activités éducatives à d’autres exemples de pratiques d’économie circulaire (exemple réalisation de maquette sur le cycle de production de biométhane etc.)
    Lsanchez
    Peut-etre mettre du matériel à disposition des élèves en mode collaboratif : des ciseaux, compas.. pour les habituer à la mutualisation des biens, au prêt, partage et aussi ne pas forcer à tous les élèves d'acheter tous les mêmes fournitures alors que une chose sur 2, ou moins lorsque l'on travaille par ateliers de quelques élèves.
    Drichin
    Fondamental : il est quasi impossible de changer les mauvais comportements des adultes, alors que les enfants sont des "éponges"...
    E. Pierre
    Bannir le terme contradictoire de "Développement durable", laissant entendre que l'on pourrait continuer à se développer durablement. Songer sérieusement au terme de "décroissance", qui est notre seul avenir viable.
    aria_nef
    OUI, l'éducation est d'une importance CAPITALE !! Mais comme souligné par d'autres participants, des moyens sont nécessaires pour que cela soit bien fait: ce serait bien de ne pas ajouter cette charge à des personnes sans leur demander leur avis/sans les former/les payer s'il s'agit d'une charge supplémentaire --> la transmission est mieux faite quand le transmettant est convaincu par ce qu'il dit !
    Sibylle MACRON
    Rien ne vaut l'exemple : que les cantines recyclent et demandent aux élèves de trier leur déchet. Plutôt qu'alourdir les cours des enseignants surtout en primaire !
    yomchaid
    Ainsi que les concepts d'économie durable et de consommation raisonnée.
Back to top