4 - Mobiliser tous les acteurs

Poursuivre l’action de la France en faveur de l’économie circulaire à l’échelle européenne et internationale

  • Mobiliser les autres pays

    Mobiliser les autres pays dans le cadre de la coalition internationale « stop aux déchets plastiques » lancée par la France, en collaboration avec l’ONU .
    delap
    échanger les modes de traitement, de réemploi, de valorisation etc
    dommarie
    Stop aux déchets plastiques impose de sortir de l'ère du plastique. Cela nécessite d'accompagner l'économie du plasturgie dans sa mutation. Vers les biossourcés notamment.
    Anthony Henry
    Ne pas travailler uniquement sur les déchets. Réfléchir pour interdire toutes les matières qui ne respectent pas l'économie circulaire (exemple de San Francisco et des bouteilles en plastique)
    Confrontations Europe
    En l’absence d’action possible au niveau de l’Union, les États membres devraient coopérer pour permettre la circulation des matières premières secondaires et l’émergence de modèles économiques innovants comme c’est le cas, par exemple, pour certaines matières premières secondaires dans le cadre du « North Sea Ressources Roundabout » (auquel la France participe).
    Drichin
    Nous vivons sur une planète, les frontières sont un non-sens du point de vue environnemental. Il est donc primordial de convaincre tous les autres pays de faire de même... Au passage, pour minimiser les déchets il n'y a qu'une seule et véritable solution : prendre enfin en compte la démographie mondiale. Tout ce qui est décrit ici est bien intentionné mais ne servira STRICTEMENT à RIEN si l'on n'agit pas sur ce levier. C'est très simple de comprendre que plus d'humains = plus de déchets et de réchauffement climatique, mais le sujet est tabou car géostratégique, religieux, etc. Il faudrait au moins lancer le débat au niveau international.
    NO PLASTIC IN MY SEA
    Cela est indispensable. Les initiatives citoyennes sont nombreuses et une coalition internationale se met en place sur ce sujet. Le gouvernement français est déjà en retard. Inspirons nous du Costa rica pionnier en la matière. Allons vers le plastic free !
    Olivier N
    Comment articuler l'économie circulaire à la française avec les règles de l'OMC ? Si je n'ai plus le droit de produire une saloperie en France, je la produis en Chine et l'importe et le droit de l'OMC me donne raison... Comment prioriser la durabilité ?
  • Soutenir les évolutions nécessaires du droit européen

    Soutenir les évolutions nécessaires du droit européen en parallèle du droit français.
    delap
    Oui, l'action de la France sur la réglementation n'a pas besoin d'attendre l'échelon européen mais la France doit se positionner comme un leader dans ce sens sur la scène européenne.
    dommarie
    Evidemment, mais c'est à la France de montrer l'exemple. Si nous attendons l'Europe pour sécuriser nos approvisionnements compte tenu des modes de scrutins, nous pourrons attendre longtemps. A moins que d'autres pays comme la Chine le fasse à notre place, en bloquant l'accès certaines ressources.
    Doris Hugonnet
    Soutenir oui et pas à reculons comme trop souvent pour ne pas gêner certaines industries!
    Equipe 0.déchet Sicoval
    L'Europe se veut catalyseur de dynamiques innovantes et reproductibles. Des appels appels à projets permettent de développer des partenariats allant dans le sens du partage de bonnes pratiques et de l'exploration des solutions de demain qui font évoluer le droit européen. C'est aussi un moyen d'anticiper et ne pas "subir" ces évolutions. Le Sicoval a eu la chance d'intégrer un programme européen : Intereg Sudoé, avec des acteurs français, espagnols et portugais, mais ce type de démarches n'est pas encore entrée dans les moeurs des collectivités françaises. Il serait judicieux de développer la culture du partenariat européen dans les collectivités françaises, qui semblent en retard par rapport à d'autres Pays.
    Confrontations Europe
    Il convient de mettre en cohérence les réglementations applicables aux produits lors de leur première mise sur le marché (règlement REACH, par exemple) et lors de leur mise sur le marché à la suite d’une opération de valorisation (directive Déchet).
    UIC Union des Industries Chimiques
    Ceci doit impliquer l’engagement fort et permanent de la France dans les instances européennes. Il faut par ailleurs assurer la cohérence entre les décisions européennes et les initiatives nationales.
    AFNUM
    Si l’action de la France au niveau européen doit être poussée, la France doit également être en cohérence avec les travaux européens y compris quand ils sont en cours, de manière à garantir un terrain de jeu égal et harmonisé pour les acteurs.
    Drichin
    Oui, en s'assurant que le lobbying acharné de certains à Bruxelles pour que rien ne bouge n'aura pas prise...
    NO PLASTIC IN MY SEA
    Agissons en France et soyons pionniers contre la pollution plastique vis-à-vis de l'Europe.
    Olivier N
    Du droit européen et du droit international de la concurrence aussi. Si l'OMC est le cheval de Troie des pollueurs, tout ceci est une mauvaise blague.
    Molis
    Mais ne pas attendre les évolutions du droit européen pour faire évoluer le droit français
  • Informer régulièrement les parties prenantes françaises sur les travaux européens et internationaux relatifs à l’économie circulaire

    Informer régulièrement les parties prenantes françaises sur les travaux européens et internationaux relatifs à l’économie circulaire.
    expertepinard
    Je pense que tous les citoyens peuvent se sentir concernés, sont ils inclus dans les paries prenantes ? Normalement oui, mais là je n'en suis pas certaine.
    Laetitia Blondel
    Pas sure que mon "like" ai été pris en compte, mais oui, inspirons nous de ce qui se passe ailleurs. Il y a de grandes forces en France pour faire évoluer les choses mais partout dans le monde des initiatives se déploient!
    AFNUM
    L’implication de toutes les parties prenantes dans les travaux européens sur l’économie circulaire doit être davantage structurée et organisée, à l’instar de ce qui est fait par des pays comme l’Allemagne (des groupes miroirs rassemblant les parties prenantes pour avoir des positions cohérentes aux niveaux du Conseil de l’Europe, du Parlement Européen et de la Commission, sur toute la durée des processus : des études préliminaires jusqu’au trilogue )
Back to top