2 - Mieux produire

Gérer les ressources de façon plus soutenable

  • Développer les pratiques d’achats durables

    Développer les pratiques d’achats durables dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises et, notamment, l’usage de la norme ISO 20400 relative aux achats responsables par le secteur privé ou d’outils équivalents.
    Claude Pinget
    Et privilégier les approvisionnements locaux, et Français tant qu'à faire. Et taxer les importations excessives dès lors qu'il est possible économiquement et techniquement de le faire au plus près
    Tg
    En finir avec l’obsolescence programmé qui épuise les matières premières de manière déraisonné par alimenter le système économique actuel qui est basé sur une croissance perpétuelle. Problème: la terre n’a pas de ressource infinie!!! :(
    Florent Padois
    Ne pas oublier de faire prendre conscience aux associations, de faire de même. Pas faute de budget, elles choisissent souvent les produits les moins chers et non les plus durables.
    cedricb
    favoriser la production et l'usage de bouteilles de verre réutilisables par des producteurs français qui aujourd'hui n'en proposent aucune à leur catalogue
    babouche
    On pourrait en amont du recyclage chercher à réduire la production de déchets. Je pense notamment à tous les cartons, plastiques qui emballent nos produits alimentaires.Les magasins bio proposent déjà de la distribution en vrac ( pâte, riz, fruit secs...) pourquoi ne pas l'étendre. Pourquoi ne pas le développer dans la grande distribution. Car quelle utilité d'emballer des yaourts dans du carton, qui une fois arrivé à domicile, fini immédiatement à la poubelle de tri? Je pense que des réflexion à ce niveau permettrait de trouver des solutions innovantes.
    elfe
    Cette mesure ne doit pas être limitée aux entreprises mais l'Etat doit donner l'exemple avec sa propre politique d'achats en améliorant encore les démarches en cours en matière d'achats responsables (notamment sur le choix de fournisseurs ou prestataires locaux).
    ABDC
    Soutenir les démarches de réutilisation de matières et chutes de production pour la fabrication d'autres produits à l'échelle locale. Favoriser la création de lieux de stockage et de valorisation de ces matières.
    Coop de France
    Les achats durables et surtout la RSE : o Favoriser la mise en œuvre de la norme ISO 20400 relative aux achats responsables dans la filière agroalimentaire et évaluer cette dernière par l'intermédiaire du label Relations Fournisseurs Responsables o Intégrer la norme ISO 20400 à la boîte à outils LOCALIM pour les acheteurs publics o Reconnaitre les labels RSE sectoriels développés en ce moment par la Plateforme RSE
    flow
    Et pourquoi pas aussi par le secteur public??
    Gutenberg1.
    Bonjour, Dans les magasins, faire en entrée de magasin un rayon "produits avec emballage recyclable/ou recyclable" un peu comme les rayons bio ou vrac.... et au fond du magasin ceux qui le seraient moins. + Sensibiliser à l'école, collège et lycée ainsi que leur environnement. Ex: n''est on pas passé de tables en bois à des tables en plastique ou revêtement plastique dans les écoles, était ce nécessaire? Si notre environnement dès qu'on est plus jeune n'est pas durable pourquoi le serait il quand on grandit?
    mimi78000
    durables et éthiques
    Majoli
    LOCAL c'est durable, le circuit court est durable! Il y a assez de producteur en France pour valoriser le local! Pas seulement le privée mais le public aussi.... éduquer les enfants aussi.... tout commence là. Il faut en finir avec l'obsolescence des produits.... pourquoi les machine à laver ou autre avaient des durées de vie de plus de 20ans? Pourquoi sommes nous OBLIGER de dépendre d'un système qui veut s'en mettre plein les poches au détriment de la planète et de tous ses pauvres gens qui en crèvent? Qui a le pouvoir? Le gouvernement ou les industriels? Vous l'aimez tant que ça votre fric?
    Geoffroy
    Faciliter la logistique d'approvisionnement des ménages, déployer le vrac, limiter le suremballage, limiter le gaspillage, effectivement il y a du bon sens.
    Anthony Henry
    Des acteurs peuvent être mobilisés dans ce sens (CCI, CMA, collectivités ...)
    Véronique E
    Le secteur public aussi se doit d'être exemplaire
  • Fixer des objectifs de réduction de consommation de matières par secteur / produit / équipement

    Fixer des objectifs de réduction de consommation de matières par secteur / produit / équipement sous la forme d’engagements volontaires des acteurs dans le prolongement des dispositions prévues par la loi.
    Claude Pinget
    Le consommateur a le pouvoir de faire changer ce qu'on produit ... Cela me fait penser au scénario NégaWatt : il faut prendre les mesures dans le bon sens en commençant par la sobriété ...
    Joël
    La question primaire est la suivante : Sachant qu'un être humain consomme une quantité X de matière première. Calculer : 1- La quantité de pollution produite par un humain. 2- L’augmentation de la pollution en fonction de l'augmentation de la population. 3- L'impact de la réduction de pollution due aux mesures prises dans ce but. 4- Faire le bilan. 5- Calculer le temps qu'il reste à l'humanité avant de prendre conscience de la nécessité de réduire la population de la planète. 6- Calculer le temps qu'il reste avant d'avoir dépassé le seuil de non retour.... 7- En déduire ce que vous voulez....
    dommarie
    La situation est trop grave pour laisser aux seuls marchés - "aux engagements volontaires", les décisions sur les objectifs de réductions à atteindre en matière de consommations de matières. La dépendance de la France vis à vis de l’extérieure est de plus grande, y compris pour son alimentation. Tendre vers une autonomie nécessite un véritable plan Marshall qui ne peut être porté que par les politiques et décliné ensuite par secteur.
    Globule
    Pourra-t-on atteindre des objectifs ambitieux avec des engagements uniquement volontaires ?
    Geoffroy
    La composition du produit doit être revue, par son poids. Les déchets de composition multicouches sont des poisons pour l'industrie du recyclage. Elles répondent souvent à des motifs marketting, parfois à des motifs de préservation du produit.
    np
    Interdire le plastique issu de pétrole et non biodégradable.
    Anthony Henry
    Il faudrait prévoir une contrepartie financière afin de les inciter à participer à cette initiative
    Nymphea483
    Inciter les entreprises à utiliser les mêmes contenants (en plusieurs formats). Ainsi on pourra consigner le verre en Local. Le nettoyage / stérilisation et utilisation serait fait dans la même zone géographique et les bouteilles identiques, pourraient être utilisées par plusieurs entreprises partout en France pour limiter l'impact carbone du transport du contenant t.
    FIDAREC
    Il ne s’agit pas seulement d’un problème de ressources (primaires ou secondaires) pour produire mais d’un mode d’activité et de production responsable. Les perturbations générées par l’activité humaine ne semblent pas directement évoquées. Les priorités d’action pourraient être directement liées aux « limites naturelles de notre planète » telles initiées par Johan Rockström, directeur du Stockholm Resilience. En les adaptant à la problématique française.
    AFNUM
    Pour les articles ou matériaux issus de chaînes de valeur internationales, il est indispensable d’aligner ces mesures avec les discussions en cours au niveau européen et notamment le rapport sur les matières premières critiques adopté par la Commission européenne le 16 janvier dernier.
    Goudja
    Ce pourrait être un motif de bonus dans l'éco contribution
    Valentin.B
    Oui à condition d'accompagner un système (ex : bonus/malus) qui favorise l'engagement volontaire des acteurs.
    NO PLASTIC IN MY SEA
    Oui, et notamment une réduction du plastique.
    yomchaid
    Produire moins de déchets ce n'est pas produire avec moins de matières premières. Attention, il y a un biais déjà très utilisé par l'industrie qui consiste à ne pas changer de matériaux ni d'agir sur la durabilité des objets produits mais seulement sur la quantité de matériaux utilisés - cela n'a pas d'impact à terme sur les problèmes des déchets voire aggrave le problème car les produits ainsi fabriqué ont une durabilité moins bonne.
  • Engager une démarche d’approvisionnement soutenable en matières premières (ressources minérales et métalliques, biomasse) d’ici à 2019 avec les filières industrielles

    Engager une démarche d’approvisionnement soutenable en matières premières (ressources minérales et métalliques, biomasse) d’ici à 2019 avec les filières industrielles : développement des certifications environnementales et sociales manquantes, de leur usage par les producteurs de matières premières primaires, notamment à l’étranger, mise en place des outils d’accompagnement facilitant leur déploiement (guides, coopération bilatérale État-État, …).
    Claude Pinget
    Harmoniser les coûts d'un pays à l'autre (salaires du personnel étranger dans le pays travaillé ...)
    Vince C
    bonne idée... irréaliste
    karmax
    Seule la biomasse est une matière première renouvelable, dont le renouvellement peut se faire sans nous (photosynthèse). Ce n'est le cas ni des minéraux, ni des métaux. pour eux, la réutilisation est la SEULE solution durable.
    JEAN PHILIPPE RICARD
    Inscrire dans les MTD (Brefs) les notions de recyclage, privilégier les technologies de réduction à la sources des émissions polluantes pour limiter les rejets mais aussi favoriser des procédés dépolluants facilitant les recyclages de matières premières.
    Coop de France
    Pour la biomasse : Encourager le tri à la source des biodéchets par tous les leviers possibles.
    dommarie
    Il est indispensable de développer par grande filières d'activités des Analyses de Flux de Matières (AFM) pour connaître les impacts globaux, les consommations de matières premières, le degré de dépendance de la filière vis à vis de l’extérieur. Ces AFM seraient ensuite déclinés en plans d'actions nationaux, régionaux et par entreprise pour garantir l'approvisionnement locale et durable et sécuriser l'économie.. Cela donnerait du sens, plutôt que chaque entreprise/collectivité réfléchisse de son côté. Il y aurait ainsi des possibilités de mutualisation (R&D...), des possibilités de substitution en développant de vraie politique coordonnées sur les biossourcés ou le bois matériau...
    mimi78000
    vérifier comment ont été extrait ces matières premières
    Globule
    Le recyclage des matières premières est à privilégier, avant d'extraire de nouveau.
    Globule
    Il faut de la recherche pour améliorer la récupération des matières premières déjà utilisées.
    Geoffroy
    Il peut être bon de travailler sur un cahier des charges a minima, pour garantir des approvisionnements plus responsables.
    Anthony Henry
    En introduction, il faudrait proposer un prédiagnostic flux afin de limiter les besoins en terme d'approvisionnement des entreprises (si possible utiliser en interne les déchets produits).
    CB71
    On ne peut pas parler de gestion "durable" des matières premières en continuant à laisser mettre sur le marché de nouvelles matières, en particulier de nouvelles résines plastiques, qu'on sait non recyclables. Il est nécessaire de limiter voire, à terme, interdire, la production et la mise sur le marché national de ces nouvelles résines dans la mesure où une alternative recyclable existe.
    Lsanchez
    Je pense que c'est totalement utopiste... Pour que cela soit possible, il faudrait l'organiser au niveau mondial.. Déjà, la notion est très floue de "démarche d'approvisionnement durable"...
    Drichin
    Le plus difficile dès lors qu'on sortira de France pour s'approvisionner sera de traiter avec des pays qui n'ont rien de démocratiques, et de faire en sorte qu'ils se plient réellement (pas de green/socialwashing) aux règles du développement durable, mais dans un esprit effectivement de coopération bilatérale et pas de dominant/dominé.
    yomchaid
    Engager une réflexion matériaux-usage-durabilité et mettre en avant une réflexion de la production au plus près de l'utilisateur et à partir de matière première la plus proche.
  • Etablir des trajectoires de « valeurs de référence associées à la disponibilité des ressources »

    Etablir, sous le pilotage de France Stratégie, des trajectoires de « valeurs de référence associées à la disponibilité des ressources », en commençant par les plus critiques (cobalt, cuivre, lithium), pour intégrer ce risque dans l’évaluation des politiques publiques.
    Claude Pinget
    Et après ? quel impact direct ou indirect sur le producteur, le consommateur ? Dans le même temps, on change de portable tous les 6 mois ! (métaux rares, extraction méga polluantes ...) Informer le consommateur qui a le pouvoir que le producteur ... Avez-vous pensé au sable ? avec le béton, et toutes les constructions, on est en train de vider le sable du monde: même ça, ça va devenir une matière rare !
    Niedde
    Je ne comprends pas, quelles seraient concrètement ces "valeurs de référence associées à la disponibilité des ressources" ? Après tout, le prix des matières premières (ou de toute autre marchandise) est déjà une valeur indicatrice de la rareté ..
    Tg
    Peut on avoir aisément cartographie mondiale précise des matières premières? À mon sens il faudrait que le prix des matières premières augmente de manière notable pour que nous changions nos habitudes et ainsi que nous passions de système économique de capitaliste à circulaire.
    dommarie
    La réflexion doit être élargie à l'ensemble des ressources (matières premières et secondaires). La question des métaux rares est d'actualité. Mais d'autres ressources comme l'eau, la biomasse... sont aussi des ressources toutes aussi importantes qui seront fortement impactées par le réchauffement climatique, d'autant qu'elles seront à l'avenir fortement sollicitées dans le cadre de la bio économie. Définir des trajectoires à l'ensemble des ressources est indispensable.
    mimi78000
    pouvez-vous vulgariser cette proposition ? Je n'ai malheureusement rien compris !
    Geoffroy
    Identifier est un bon premier pas et permettra aux pouvoirs publics successifs de mieux appréhender les besoins en ressources. Une analyse de type taux de criticité sur la base de critères peut ensuite permettre de favoriser ou limiter certaines consommations de matières dont l'extraction détruit les éco-systèmes.
    FIDAREC
    La disponibilité est une notion à plusieurs niveaux. Il faut marier les disponibilités géologiques et les "disponibilités géopolitiques" puis définir les modalités d'accès que l'on considère comme raisonnable ou acceptable ( soutenable !). Conduira à se poser la question de la valeur "sociale" des ressources. Utilité versus "disponibilité"
    Drichin
    La question de la disponibilité des matières premières est effectivement primordiale et critique, toute notre technologie reposant sur celles-ci. il va falloir anticiper leur pénurie (cf. le récent livre "La guerre des terres rares") et réajuster nos modes de vie, pour ne pas s'exposer à de graves luttes de pouvoir... Par exemple : les réserves en minerai argent sont les plus faibles, à peine 30 ans selon les sources. Or il est partout, comme dans les panneaux solaires, d'où des projections de la filière photovoltaïque totalement incompatibles avec la ressource ! Il faut donc repenser en amont la conception de ces produits, en fonction de la disponibilité des matières premières.
  • Mettre en œuvre un premier « plan ressources France »

    Mettre en œuvre un premier « plan ressources France » selon une « programmation pluriannuelle des ressources (PPR) » pour les ressources jugées les plus stratégiques en l’accompagnant d’une politique industrielle ambitieuse de valorisation du stock de matières (et notamment de métaux critiques) contenues dans les déchets en s’appuyant sur les propositions du comité des métaux stratégiques (COMES).
    dommarie
    La question des métaux rares est très importante. Mais elle ne doit pas éluder d'autres ressources.. Des ressources comme l'eau, comme la biomasse sont tout aussi critiques parce qu'elles sont essentielles à la vie quotidienne. L' approvisionnement en eau dans certaines régions a été fortement contrainte cette année avec la sécheresse. Le développement de la bio économie entraîne également un accroissement des conflits d'usages avec les besoins premiers (alimentation notamment).. Il est donc indispensable que le périmètre du plan national ressource soit élargit à l'ensemble des ressources - primaires et secondaires et soit décliné ensuite à l'échelle des régions dans le cadre des SRDEII et du SRADDET.
    Geoffroy
    Pourquoi pas, mais cette démarche ne devrait elle pas être européenne pour assurer une plus large indépendance de nos pays et garantir une limitation avec une concurrence extra-continentale.
    Laurent Colasse
    Les granulés de plastiques industriels sont présents sur toutes les rivières et les plages de la planete ! L'industrie plastique va t'elle arriver à embaucher des personnels, à investir pour empêcher ces pertes de matières ! L'industrie plastique doit évoluer car les débordements sont dans toutes les industries : petites et très grandes !
    Lsanchez
    Cela rejoint la partie sur le recyclage des appareils électriques et numériques qui contiennent beaucoup de métaux/terres rares chers. Au lieu d'exploiter les mines on pourrait mieux récupérer ce que l'on a déjà acheté une fois. Mais la récupération des catalyseurs Pt, Terres rares est compliquée, donc peut-etre un financement de la recherche chimique sur ce sujet?
    E. Pierre
    Et peut-être pénaliser les matières "vierges" par rapport à celles qui sont recyclées. Le montant de la pénalisation servant à aider les filières de recyclage matière.
    yomchaid
    Ne pas oublier l'air, l'eau, l'alimentation, et l'énergie. Sortir de nos dépendances internationales pour ses besoins vitaux c'est bon pour notre économie et bon pour l'environnement.
  • Développer des outils pour établir un bilan matière

    Développer des outils pour permettre aux industriels volontaires d’établir un « bilan matières », sur le modèle des « bilans de gaz à effet de serre ».
    DamienG
    Pourquoi ne pas recourir à des calculs d'empreinte écologique, qui intègrent l'ensemble des impacts environnementaux (dont la consommation de ressources naturelles, l'émission de gaz à effet de serre, etc.)
    Claude Pinget
    Comme le calcul du bilan carbone ... mais pas facile à intégrer : formations ... accompagnement ...
    JEAN PHILIPPE RICARD
    ce bilan matière devrait plus d'appuyer sur l'exemple du plan de gestion solvant que celui du bilan carbone ( à qui on fait dire ce que l'on veut, que l'on peut compter x fois entre les utilisateurs, des producteurs, les négociants, ....). cette démarche rigoureuse du bilan matière est la base de toute action de valorisation, recyclage et améliorations procédés. à 100% pour un bilan matière objectif.
    JEAN PHILIPPE RICARD
    ce bilan matière devrait plus d'appuyer sur l'exemple du plan de gestion solvant que celui du bilan carbone ( à qui on fait dire ce que l'on veut, que l'on peut compter x fois entre les utilisateurs, des producteurs, les négociants, ....). cette démarche rigoureuse du bilan matière est la base de toute action de valorisation, recyclage et améliorations procédés. à 100% pour un bilan matière objectif.
    expertepinard
    Insérer dans la facture une zone dans laquelle serait insérer via un code, une codification à déterminer, les informations de la composition, du bilan matière de l'achat correspondant à la facturation.
    Geoffroy
    Simple outil de communication selon moi, comme le bilan carbone qui ne sert pas véritablement au quotidien des entreprises. La norme ISO 14001 identifie déjà les consommables pour des aspects et impacts significatifs pour l'environnement. L'outil existe déjà selon moi et il est utilisé par les industries.
    Anthony Henry
    Des outils existent déja auprès des chambres consulaires. Attention à ne pas perdre du temps sur des outils déja existants
    Laurent Colasse
    Cours de seconde !!! ??? De qui se moque t'on ?
    EcopalHDF
    certes un bilan matières est pertinent, mais il faut penser à l'aval de ce bilan cad l'apport de solutions et le déclenchement d'actions
    Lsanchez
    Il faudrait rendre ce "bilan" obligatoire et le rajouter dans une étiquette sur les produits pour que le consommateur voit ce qu'à couté en ressource réellement son produit.
    NO PLASTIC IN MY SEA
    La mesure de l'impact plastique pourrait favoriser une prise de conscience.
  • Initier la réforme du code minier et le processus de « mine responsable »

    Initier la réforme du code minier en 2018 et poursuivre ainsi la démarche « mine responsable ».
    Claude Pinget
    Ca marche aussi pour les gaz de schiste ? = irrésponsable !
    Niedde
    Sans appui à l'échelle mondiale, une telle démarche a peu de chances d'aboutir car elle risque de seulement déplacer la production vers des mines chinoises peu soucieuses du respect de l'environnement, sans traiter le problème de fond (la dépendance aux matières premières)
    Vince C
    ma mine n'est jamais responsable, mais pourquoi pas !
    karmax
    Et les industriels ont l'obligation de n'utiliser que des matières premières minérales issues de "mines responsables" ?...
    mimi78000
    en France comme à l'étranger
    Drichin
    Il faudra s'assurer (contrôles et lourdes sanctions à la clé) que nos multinationales respectent l'environnement et les droits des travailleurs à l'étranger, car ce n'est pas souvent le cas. C'est ça aussi donner l'exemple...
    yomchaid
    Initier un plan de recherche ambitieux sur les matériaux biosourcés c'est arrêter de creuser des mines pour rien.
Back to top