2 - Mieux produire

Accompagner l’investissement productif, sur toute la chaîne de valeur, pour améliorer la compétitivité de l’activité d’incorporation de matières premières issues du recyclage

  • Accompagner l'investissement productif

    Accompagner l’investissement productif, sur toute la chaîne de valeur, pour améliorer la compétitivité de l’activité d’incorporation de matières premières issues du recyclage, en mobilisant des leviers économiques ou fiscaux pour soutenir la réalisation de nouvelles unités de recyclage, permettant notamment d’obtenir des matière recyclées de qualité technique équivalente aux matières vierges, et pour soutenir l'intégration de matières plastiques recyclées par les producteurs ou transformateurs. Le choix des projets soutenus pourrait être fonction des tonnes de CO2 évitées.
    DamienG
    Plutôt que de créer de nouvelles niches fiscales ou de nouveaux appels à projets, que seules les entreprises les mieux informées connaîtront, il vaudrait mieux rendre plus cher (ou "moins compétitif") l'accès aux matières premières non renouvelables et non recyclées.
    Claude Pinget
    L'accès aux matières 1ères est déjà de toute façon, de + en + cher et cela ne s’arrêtera pas... (origine de la matière, technique d'extraction, rareté, matière dite rare justement ..., maîtrise par un seul pays ...) On est forcé d'y passer petit à petit. Il faut donc bien accompagné les invest. pour y arriver ... (il y a de la géopolitique là-dessous ...)
    Niedde
    En + du recyclage, on pourrait aussi mettre l'accent sur le développement de nouvelles technologies moins gourmandes en matières premières. Par exemple de nos jours les canettes en métal sont plus légères qu'autrefois, les voitures sont plus efficaces et consomment moins de carburant qu'il y a 10 ans, .. ce qui limite d'autant le besoin en matières vierges.
    AGILLET
    Il faut aussi développer les filières de recyclage en Europe... Aujourd'hui, avec la fermeture du marché Chinois aux déchets européens, il n'y a plus assez de filière de recyclage permettant de créer cette matière recyclée
    dom57
    il faut développer des usines de retraitement des D3E, tous les éléments électroniques tels que téléphone portable et ordinateur comportent des matières premières rares qui une fois extraites rapportent plus en tonnage que l'extraction minière. Il faut soutenir la création de telles entreprises en France. Il en existe une version en belgique dont on doit s'inspirer
    Geoffroy
    Bonne idée pour donner une chance aux recycleurs qui ne jouent pas dans la même cours que les industries extractives. Mais ne nous trompons pas de cibles, ces investissements doivent porter sur les régénérateurs finaux (plasturgie, aciérie, panneauterie, papeterie, etc.) !
    Confrontations Europe
    Faire de la transition vers la circularité et de l’utilisation efficace des ressources, des moyens privilégiés d’une stratégie industrielle visant à renforcer la compétitivité de l’industrie française et européenne, à réduire durablement les divergences entre les économies européennes, en particulier au sein de la zone euro, et à participer à la réalisation des objectifs de développement durable.
    Confrontations Europe
    Une politique ayant pour objectif la transition des modèles économiques vers la circularité doit partir du cycle de vie d’un produit et en couvrir toutes les phases ainsi que toutes les formes de celles-ci, selon la hiérarchie suivante : prévenir, moins et mieux consommer, réutiliser, réparer tout ce qui peut l’être en l’état ou avec quelques transformations, recycler (valorisation matière), transformer déchet/matière en produit, valoriser énergétiquement (en chaleur, électricité) et éliminer ce qui ne peut être réutilisé ou transformé.
    UIC Union des Industries Chimiques
    Il faut soutenir l’industrie française dans son objectif de devenir leader du marché et des développements scientifiques. Néanmoins, il est plus pertinent de laisser le soin à l’industrie de déterminer elle-même dans quelles conditions inclure un pourcentage de matières recyclées dans ses produits que de décréter a priori un objectif obligatoire d’incorporation.
    FIDAREC
    Nécessité une approche multicritères et de construction de scénarios. Ne pas remettre un raisonnement économique linéaire dans une démarche qui se veut « dynamique et souple »
    ACH BZH
    Ok mais la meilleure façon de se débarrasser des déchets reste de ne pas les produire... cette démarche ne peut avoir de sens que si elle integre cey objectif. Sinon on risque de mettre en place des filières subventionnées qui prolifèrent sur la prolifération des déchets alors que l objectif reste de les réduire.
    Drichin
    Oui, ne jamais oublier la composante "réchauffement climatique"...
    Hélène DANEL
    On ne peut pas raisonner uniquement en tonnes de CO2 évitées mais aussi en ressource préservée tout en évitant la pollution de l'environnement en préservant la qualité de l'eau et de la biodiversité
    Goudja
    Seule la priorisation dans les marchés publics fera entraînement
    Olivier N
    N'est-ce pas déjà le cas via l'ADEME ? Sinon oui, en lien avec les Régions.
    yomchaid
    Il faut légiférer sur l'usage des plastiques. Leur recyclage ne devrait être envisagé que pour les plastiques déjà produit et pas comme une autorisation de produire encore.
    Molis
    Le plastique ce n'est vraiment pas fantastique. Il faut en limiter drastiquement l'usage.
Back to top