1 - Mieux gérer nos déchets

Clarifier le périmètre du service public de gestion des déchets (SPGD)

  • Donner la possibilité pour une période temporaire que les collectivités procèdent à la collecte des biodéchets des gros producteurs (restaurants, hôpitaux, cantines collectives, etc.)

    Groupée avec les déchets issus du tri à la source des biodéchets (restes alimentaires, épluchures) des particuliers pour en permettre la valorisation, en évitant de mélanger les biodéchets ayant fait l’objet d’un même tri.
    Audreyy
    Ou inversement, ouvrir aux services privés la possibilité de valoriser les biodéchets ménagers en mettant à disposition des sacs bacs verts réservés au biodéchets. De sorte que la collecte des biodéchets de restauration collective, commerciale, bâtiments publics et ménages soit mutualisée. Cela permettrait le développement des solutions de méthanisation ou compostage urbaines efficientes.
    Jean-Guez
    Il faut avant tout réduire le gaspillage...
    peps
    Il faut simplement encourager la collecte des biodéchet, qu'elle soit privée ou publique... cela réduirait grandement les déchets ménagers! Surtout en milieu urbain...
    Cocas
    Et pourquoi pour une période temporaire ??? La collecte des biodéchets de tous les producteurs c'est l'évidence ! 30 % des déchets ménagers, avec un traitement le moins coûteux. Et celle des gros producteurs est obligatoire. La tarification des professionnels est distincte de celle des ménages. Pour identifier les bacs de collecte fermés, utiliser un code barre avec une lecture électronique.
    Debacq
    Généraliser et banaliser en France les filières privées ou publiques de collecte, de recyclage et de redistribution des biodéchets (qu'ils soient issus des cuisines, des restaurants, des fleuristes ou de l'entretien des espaces verts) au même titre que l'on tri aujourd'hui les cartons. Par la collecte (poubelle, points...) puis l'export en plateforme de transformation, ou par la multiplication des sites de compostage.
    Azhure Soleil Levant
    Utiliser l'exemple des "partages de déchets" entre les entreprises est un bon moyen de tabler sur le développement durable ! Le déchet de certains peut être le carburant de l'autre ! Collecter les biodechets et les réutiliser et en effet une priorité.
    annalau
    En quoi cette mesure clarifierait-elle le périmètre du SPGD ? A quand une réelle clarification ?
    magali.moimeme
    Pourquoi "temporaire" ? il y a la méthanisation, le compostage...
    emiloux
    pourquoi une action temporaire? comment définir cette temporalité, en fonction du taux de remplissage et d'efficacité journalière des décharges? de leur rentabilité économique? en terme d'organisation il parait pourtant beaucoup plus simple d'aller vers une action permanente
    Fred.s
    il faudrait mettre en place des systèmes type composteur public dans tous les parcs et ainsi favoriser la récupération des bio déchet a grande échelle
    remypoirel
    la collecte des bio dechets doit se faire pour tous ! cf San Fransisco ou le modele economique semble marcher, pourquoi pas non ?
    ordben
    Chaque commune exploite un centre de compostage. Au profit de ses habitants
    flototoro
    Je pensais naivement que c'était déjà le cas ! Il parait indispensable en ville en tout cas de passer à un système de compostage industriel et maitrisé, les composts pour jardin public c'est mignon mais ça me parait intenable en milieu urbain ...
    Alex38
    Travailler à réduire les biodéchets est essentiel car cela permet de réduire facilement et de manière conséquente la quantité de déchets produit. Toute initiative dans ce sens est donc à pousser.
    tred29
    En France, le temporaire dure parfois... éternellement. si on fait une collecte des habitants et des gros producteurs, pourquoi pas s'il y a une réelle mutualisation. sinon les gros producteurs doivent trier comme pour leurs cartons, les plastiques, etc. Il y a des sociétés spécialisées pour cela. pas daccord par contre pour que ce soit mes impôts qui paient !
    claudie5962
    Et pourquoi pas la méthanisation ? La méthanisation du lisier permet de supprimer l'effet "algues vertes", de réduire les nuisances olfactives pour le voisinage, de produire de l'énergie. Pour fonctionner elle nécessite des déchets de l'industrie agro-alimentaire qui jouent un rôle de catalyseurs. Cerise sur le gâteau le lisier déshydraté peut être valorisé comme engrais. Qu'attend-t-on ?
    philippe testevuide
    voir : Chagny /ecocea/methanisation
    Pierrerobin_9
    Celà augmenterais la part de tri et réduirait le poids des déchets et donc des émissions de CO2 pour le transport. De plus, ces biodéchets permettrais aux communes de faire leurs propre terre de composte et c'est donc une économie sur les entretiens des espaces verres qui eut être réaliser également.
    XtineC
    Ce serait bien que celui qui écrive les questions et leur sous texte fasse un effort d'intelligibilité ! Comme chacun avant moi, le terme "temporaire" pose question… et aussi "donner la possibilité"… c'est juste une question technique ? Parce que plus de devoirs pour les collectivités, ça se conjugue mal avec une baisse de moyen… du coup, je ne sais que répondre à cette question mal posée, désolée
    Olivier Lespinard
    Et mettre en place d'urgence les moyens de valoriser les bio-déchets...
    FOUQ
    Du moment que ce ne sont pas les particuliers qui paient la note, pourquoi pas ? Cela de mutualiser les circuits de collecte et donc de maîtriser les coûts...si tel est l'objectif, cela me semble cohérent.
    China
    Collecte des bio déchets lorsqu’il ne peut y avoir de compostage mais inciter au compostage .
    Narizdu05
    et même des particuliers en mettant en place des composts collectifs?
    lokab
    bonne idée! ces déchets sont compostables etdonc valorisables
    Lucky
    Oui bonne idée mais c'est bien à la collectivité de choisir si elle souhaite le faire ou pas. Pour des petites collectivités cela peut être un service disproportionné par rapport aux biodéchets ménagers. L'obligation de financement du service par le gros producteur doit également être rappelée.
    Julien NEZ
    Il faut juste que ce ne soit pas temporaire mais permanent ! On a toujours besoin d'humus.
    Charlotte Graff
    Encourager le compostage des biodéchets est indispensable pour changer nos habitudes quant aux déchets et les repenser comme des ressources et non comme une chose dont il faut se débarrasser.
    CARTOON
    Les biodéchets sont permanents pourquoi le compostage devrait-il être temporaire? Je crois qu'il faut que cela reste groupé et localisé pour plus de facilité.
    GUERIN Philippe
    Il faudra bien que les autres déchets de ces secteurs soit eux aussi collecté et trié un jour (pas seulement les restes alimentaires). A la maison, au travail ou lors de loisirs nous pouvons tous faire le bon geste pour la collecte.
    Benoit Gastaud
    Temporaire n'est pas la solution... Commençons par limiter le gaspillage alimentaire et oui mettre en place un recyclage des bio déchets pour les gros producteurs. Il faudrait également valoriser le compostage à tous les niveaux pas que sur les grosses structures en informant les particuliers et leur donner les moyens pour ceux qui n'ont pas la possibilité de faire leur propre compostage (pas d'espace extérieur).
    mmosse
    Faire davantage appel aux entreprises de l'ESS qui ont une activité dans le recyclage des déchets ! ESS et économie circulaire sont complémentaires et doivent travailler ensemble
    Flavien L.
    Il faut permettre la valorisation de ces déchets et pas de façon « temporaire ». Les solutions sont nombreuses : methanisation, composte...
    mdanielou
    Les biodéchets des particuliers peuvent aussi être valorisés en fournissant des unités de compostage individuels et un système de collecte des composts par la voirie comme c'est le cas à Brooklyn.
    Mathilde P.
    1000 fois pour ! Mais de façon systématique : non temporaire et non réservée aux gros producteurs, mais aussi aux petites entreprises et aux particuliers
    gerard83
    A quand le retour aux bonnes pratiques de nos grands parents : nourrir les cochons des restes et invendu plutôt que de les "valoriser" en compost ?
    Céline DUFFY
    oui à condition que le financement soit bien établi
    Audrey Robat
    Il faut mettre en place le biodéchets chez les particuliers, en plus des initiatives de compostage et lombricompostage individuel et collectif.
    brigit
    Il faut éviter le gaspillage par tout les moyens
    Vince C
    Je suis pour le principe du pollueur payeur, n'incitons pas les industriels à se débarrasser du problème sur les collectivités
    Melocoton-752
    Je propose de laisser la collecte des biodéchets des restaurants, hôpitaux, cantines collectivités,...à des associations d'aide aux personnes en difficulté sur le même modèle que la loi sur la récupération des invendus dans les grandes surfaces que les associations peuvent récupérer. Certes, il sera nécessaire d'améliorer la logistique de ces associations pour différencier les produits (entrées, plats de résistance, desserts,...)..
    Guillaume Cros
    Excellente idée, on pourrait ainsi plus facilement et en parallèle développer la biomasse. Toute cette énergie gâchée, c'est dommage...
    Joann
    Peut-être les inciter à prendre eux-mêmes leurs déchets en charge ? Et c'est valable pour tous les déchets de la restauration où, comme dans la plupart des entreprises, il n'y a aucun tri. Le verre, le plastique recyclable, le papier...tout atterrit dans la même poubelle.
    marieln
    encourager au non gaspillage puis procéder à la collecte des biodéchets pour tous ,
    Coralie Gainza
    Collecter et traiter les biodéchets,: oui. Par les collectivités: non! chacun doit se prendre en charge, et ca doit devenir une obligation, pas une option.
    Suzanna
    Mettre en place de points de compost collectifs dans toutes les villes
    ln63
    il serait temps!
    Titiv
    Ridicule ! Ce marché est porteur financièrement et écologiquement mais les petites collectivités ne sont pas compétentes pour collecter et transformer ces biodéchets générés par les gros producteurs.... les régions doivent s'en charger !
    Poppy
    Je ne comprends pas trop le sens de cette proposition. Pourquoi vouloir que cela soit toujours le service public qui s'occupe des déchets ? A ma connaissance, les unités de valorisation des bio-déchets sont essentiellement gérées par des entreprises privées. Laissons-donc les gros producteurs de bio-déchets trouver directement l'exutoire privé le plus économiquement avantageux (tout en étant conforme à la réglementation) sans intercaler inutilement l'intervention des collectivités (et du contribuable).
    christelle Pedrotti
    IL faut déjà réduire le gaspillage alimentaire. Pourquoi ne pas obliger les collectivités, immeubles, syndic etc à installer des composteurs. Des sociétés le font déjà gratuitement et s’occupe de toute la gestion récupération, entretien etc .. Et pourquoi provisoire ? Malheureusement nous sommes à un endroit époque où ce genre d.action doivent devenir obligatoire et le mieux serait d’obliger un maximum de collectivités à composter .
    Zenith1010
    je ne fait que rajouter mais : - public ou privé il faut une véritable chaine complète pour la revalorisation de ces déchets auprès des gros producteurs. - cela doit être une obligation pour les avec de vrais sanctions financieres et des gens qui contrôlent (Mc Do recycle et trie à 90% dans les pays nordiques car c'est obligatoire, il suffit d'établir une loi et de contrôler. L'exemple de San Francisco est frappant. Il ne faut pas faire des demis choix, des mesurettes. - lutter contre le gaspi alimentaire et pousser la grande distribution a retraiter tous ses invendus soit en les revendant soit en mettant dans des bacs à compost adaptés.
    delap
    Il me semble que les gros producteur de bio-déchet sont déja obligés de gérer ces déchets en les revalorisant. Oui il faut donner les moyens aux collectivités de faire respecter la loi et de permettre de rendre efficace cette politique publique de la gestion des déchets. Cela n'a que d'avantage, réduction de la masse de déchet a exterminer, limitation des odeurs en décharge, développement d'un secteur de valorisation. La production de ces gros producteurs est journalière, cette filière ne recouvre que des opportunité économique, sociale et écologique.
    BIODIVERSITE
    Imposer et mettre en place la collecte des biodéchets des gros producteurs (restaurants, hôpitaux, cantines collectives, etc.)
    Andréa N
    Cette collecte des biodéchets devrait être developpé de façon permanente à l'ensemble du territoire que ce soit pour les particuliers ou les "gros producteurs".
    Laurence Gourdel
    ça paraît évident mais il faut que le tri des biodéchets soit très bien fait...comment le vérifier avant le ramassage? Dans les écoles, collèges, lycées, faire faire un compost...pédagogique
    LB
    Mettre des composteurs pour les biodechets dans les quartiers afin que kes personnes puissent recupérer le compostt pour des plantations futures.
    Marie-P
    Cette proposition permet de favoriser la collecte des biodéchets des gros producteurs qui conduira à la généralisation de cette collecte et de la valorisation des biodéchets
    Gen_G
    Une idée pour réduire les déchets des cantines hospitalières ou collectives, serait d'améliorer la qualité des repas qui y sont servis... Sinon, pourquoi la collecte pour valorisation des biodéchets des collectivités serait-elle temporaire alors qu'elle devrait être systématisée et pérenne ?
    Felice
    Rien compris à cette phrase alambiquée mais le principe est que les biodéchets doivent être absolument séparés de tout autre déchet, pour éviter les pollutions croisées et de rendre inutilisables aussi bien les matières recyclables que le futur compost.
    Felice
    Rien compris à cette phrase alambiquée mais le principe est que les biodéchets doivent être absolument séparés de tout autre déchet, pour éviter les pollutions croisées et de rendre inutilisables aussi bien les matières recyclables que le futur compost.
    Adrien B
    Ben voyons... Clarifier le périmètre c'est surtout recentrer le service sur les ménages et pas les activités PRO qui sont dans le domaine concurrentiel. Encore des charges pour le service public alors que le privé ne fait rien...
    cgodefroy
    Pourquoi pour une période temporaire?...
    Geoffroy
    Cette proposition me semble un peu sans objet dans le débat. La multiplication du nombre de producteurs permet d'ouvrir la concurrence à une filière jeune qui manque actuellement d'exutoires. Regrouper les gisements ménagers avec ceux des gros producteurs n'aura d'autre effet que de gonfler les fréquences de collecte globalement pour éviter les bacs pleins. Cette mesure ne me semble donc pas adaptée pour favoriser la captation d'une part, et amorcer un développement de la filière d'autre part. La réglementation ICPE sur la méthanisation en revanche est un véritable frein au développement d'exutoires qui structureront la filière (principe de précaution, NIMBY, odeurs, etc).
    Anthony Henry
    Cela peut en effet donner une impulsion manquante pour les gros producteurs. Cette mesure doit être encadrée, mettre un loi sans contrôle derrière ne suffit pas ...
    dolichol
    Avant de trouver les solutions visant à diminuer en amont les déchets alimentaires du au gaspillage, Il serait temps de procéder à une valorisation de ces biodéchets. Le service rendu de ces biodéchets sont potentiellement énormes. Ici à la réunion par exemple, le potentiel de méthanisation des biodéchets du à la culture de la canne à sucre pourraient faire rouler l'ensemble des transports en communs au gaz naturel. Mais aucun projet n'est encore à l'oeuvre alors que d'autres régions de France ont d'ors et déjà appliqué ce système comme quasi systématique.
    SylvainR
    Oui pour la collecte des biodéchets à la condition que le tri soit effectué en amont (pas de tri mécano biologique après méthanisation)
    AQUILINA Gérald
    des sociétés privés font très bien le travail et permettent des embauches dans des activités marchandes, aucun besoin de l'intervention des deniers publics dans ce système.Cela coûtera encore en impôts.
    Jean Lalo
    Encourager le retour des huiles alimentaires usagés avec des points de collecte auprès des distributeurs
    nollez
    c'est du bon sens
    PNRLAT
    Plutôt favoriser la synergie entre entreprises de l'agroalimentaire, GMS ... pour que des projets de méthaniseurs locaux soient économiquement viables et alimentent (en gaz, chaleur ?) d'autres entreprises.
    Dominique QUENTIN
    Reconvertir nos biodéchets en carburant pour des véhicules propres, moins polluants....et pour réduire le coût du chauffage collectif (chaufferies) !
    Dan69
    Oui, la fillière déchets vit sur des agréments délivré puis insuffisament contrôlés ce qui contribue a augmenter les prix.
    zebulonix
    Pourquoi temporaire ? Certaines collectivités la mettent déjà en place pour les particuliers, et des associations prennent en charge la collecte des biodéchets auprès des restaurateurs. Il faut en faire une opération durable. Cela représente un tiers de nos déchets ménagers ! C'est une aberration que nos épluchures et restes alimentaires soit brûlés alors que ce sont de réelles ressources pour nos sols... Je n'arrive pas à ajouter mon vote pour cette proposition !
    Equipe 0.déchet Sicoval
    Constat : mouvement dans le sens d'une séparation stricte au niveau de la gestion des déchets : les déchets des ménages à la collectivité et les déchets des entreprises aux sociétés privées. Or, en tant que service public, le Sicoval est tenu de collecter des administrations, ou écoles. Pouvoir compléter les tournées avec des professionnels est un moyen d'optimiser ces collectes. De plus, assurer la gestion des déchets de certains professionnels permet de tisser un lien direct entre la collectivité et l'entreprise, ce qui favorise le travail de prévention. A la séparation, mieux vaut une dynamique de coordination et de mise en cohérence, avec des objectifs de prévention quels que soient le "prestataire" et 'l'usager"
    Julien P.
    Permettre aux collectivités qui le souhaitent de mettre en place des collectes spécifiques pour les non-ménages si le contexte local le justifie (cartons centre-ville, verre des restaurateurs, biodéchets des gros producteurs...) et sous condition (facturation ?).
    EcopalHDF
    l'organisation logistique est l'un des points clés, tout comme l'implantation sur les territoires d'unités de valorisation de la matière
    piloumat
    je ne comprends pas ce "peridoe temporaire" : qunad on s'engage dans cette démarche, c'est pour préniser tant elle demande d'inverstissement, avec des résultas souvent spectaculiare, qu'on parle de méthanisation ou compostage
    GRDF
    Propositions concrètes GRDF (1/2) - Soutenir une collecte centralisée et mutualisée des bio-déchets, plus rentable économiquement et environnementalement que la collecte autonome ou le compostage de proximité, en favorisant l’expérimentation de solutions de collecte et de traitement à différentes échelles (centres urbains, péri-urbain…) - Soutenir financièrement les études de gisement de biodéchets - Mettre en œuvre un vrai schéma territorial de gestion des biodéchets sur les territoires en faisant le lien avec la planification énergétique et l’aménagement du territoire, et renforcer les liens entre les missions Déchets et Energie dans les collectivités locales
    GRDF
    Propositions concrètes GRDF (2/2) - Développer des outils juridiques et contractuels pour permettre le montage de partenariats collectivités / agriculteurs / privés et le financement de projets de biodéchets - Etablir des guides pratiques d’accompagnement pour la mise en œuvre de stratégie économie circulaire locale, de schéma de gestion territorial des biodéchets et de mise en œuvre de projets concrets associés
    Ellen Wasylina
    Les biodéchets ne devraient représenter que 25% des déchets totals. Pour les particuliers, nous avons encouragé le composteur individuel, pourquoi ne proposer ces biodéchets aux jardins communaux, ou aux plateformes de compostables pour en faire du terreau que les villes pourront utiliser pour les espaces verts , au lieu d'utiliser des produits d'importation. l'économie circulaire s'applique ici.
    cortomaltesse
    Outre le compost, les biodéchets peuvent aussi servir à produire des énergies de substitution en lien avec les agriculteurs, ils peuvent leur apporter des compléments de rémunération.
    CWARIN
    Tout ce qui va vers la souplesse, l'adaptation à des situations locales concrètes et l'implication citoyenne locale est positif !
    Lsanchez
    Je pense qu'il faudrait aller plus loin en récupérant le compost des foyers (comme fait à Montréal par exemple). Cette ressource n'est pas assez utilisée, elle permet de faire de l'energie en l'utilisant en biomasse, de l'engrais si l'on peut ensuite le donner à des agriculteurs, la fermentation des déchets fait aussi du gaz methane, et de la chaleur..
    aria_nef
    Je suis partagée sur cette proposition: le budget "ramassage et traitement des déchets" des collectivités territoriales est un des postes de dépense les plus importants, donc élargir la collecte à des gros producteurs de déchets organiques augmenterait ces coûts. D'un autre côté, si cela était couplé avec des solutions de méthanisation, ce la participerait à l'indépendance énergétique des territoires et au recouvrement des coûts supplémentaires.
    Drichin
    Le gaspillage étant particulièrement important dans ce type de structure, il est fondamental de les impliquer.
    Goudja
    100 fois oui
    FuturaMat
    Cette proposition permet de favoriser la collecte des biodéchets des gros producteurs qui conduira à la généralisation de cette collecte et de la valorisation des biodéchets
    Molis
    La collecte des biodéchets doit impérativement se faire à la source. Non au tri mécano-biologique.
    Flodiho
    Le programme d'évitement des dechets existe dèjà. Confions cela à des acteurs de proximité Réseau compostage en réseau. Beaucoup de ressource à la clé
Back to top