1 - Mieux gérer nos déchets

Option 2 : Déployer des mesures complémentaires au dispositif de collecte actuel en concentrant les efforts sur les zones urbaines denses où les taux de collecte sont les plus bas

  • Déployer du mobilier de collecte sur l’espace public, sur les parkings ou à l’intérieur des lieux de vente

    Pour les emballages ménagers.
    analice89
    Je ne suis pas convaincue que les gens soient prêts à emmener leurs emballages ménagers pour faire leurs courses, ça peut salir les voitures
    marine.l
    Possibilité d'installer du mobilier collecte sur les places de stationnement en reconversion sur les voiries rendues piétonnes ou dans les zones excédentaires en places par rapport au parc de véhicules
    DianeVN
    Multiplier les sources de collecte est une idée intéressante, mais souvent ces points deviennent des espaces identifiés de dépôts sauvages. Qui sera responsable de leur entretien et bonne utilisation (les collectivités, espaces privés où ils sont installés) ?
    sll
    inciter à une consommation différente, communiquer là dessus et ensuite proposer des lieux de collecte pour les déchets recyclables restants, pourquoi pas.
    Marie
    sur les lieux touristiques - châteaux, églises... mais avec un design adapté au lieu.En particulier pour collecter les bouteilles et canettes
    armoulinex
    Cela se fait très bien en Norvège!
    Maite 1
    Il faut que ce soit facile à faire, proche de nos lieux habituels.
    Alice Hache
    Et notamment pour les déchets verts ! Des composts urbains (ou périurbains) permettraient de valoriser une bonne part de nos déchets.
    Misdel83
    Cela devrait être obligatoire dans toutes les administrations (mairies, lieux d'enseignement, équipements sportifs, etc)
    peps
    Il faut que ça reste facile à employer... certains ont déjà des difficultés à trier donc je ne suis pas convaincue qu'ils iraient jusqu'à ces dispositifs. Une idée de mobilier pour les déchets verts (y compris compost!) pourraient être efficace.
    Monophtongaison
    Il faudrait surtout mettre fin aux emballages polluants, beaucoup de gens sont peu respectueux du tri sélectif.
    lslh
    Oui, il existe des initiatives de certaines marques (je pense au programme terracycle en l'occurence) incitant les particuliers à être eux mêmes lieux de collecte pour certains déchets recyclables non traités par les collectivités : que ceci soit généralisé et organisé dans les lieux de consommation me semble une bonne idée : il n'est pas difficile de penser à prendre ses quelques emballages de la semaine lorsqu'on se rend dans un magasin. Même si l'urgent serait de réduire les emballages également, en valorisant par exemple les initiatives permettant les achats en vrac.
    lslh
    Je rejoins par ailleurs les commentaires sur la nécessité de développer des lieux de collecte des déchets organiques !
    AR
    A l'intérieur des lieux de vente. En Allemagne, on peut repartir avec son tube de dentifrice et laisser le carton après la caisse, si tant est que les tubes de dentifrice aient réellement besoin d'un suremballage (c'est juste un exemple)
    Cocas
    Les emballages ménagers c'est bien, mais ce n'est pas suffisant ! Le meilleur moyen de collecter tous les recyclables, journaux, verre, déchets organiques de cuisine est la collecte au porte à porte : chaque foyer dispose d'un sac, bac ou conteneur, même pour les ordures résiduelles, individualisé qui prend en compte la qualité du tri avec une tarification incitative. C'est le mode de gestion le plus efficace et le plus durable. Cela se fait à San Francisco, Milan, Capannori (Italie) et même en France. Ne plus multiplier les points d'apport volontaires inefficaces et disgracieux !
    Inès31
    En Allemagne, les lieux de collecte des bouteilles consignées sont dans les supermarchés.
    Debacq
    Les points de collectes seraient d'autant plus pertinent s'ils accompagnent une évolution des pratiques de tri en présentant : ordures ménagère, déchets recyclables, consignes, déchets organiques (rapport aux autres axes en débat). Cela responsabilise tout en simplifiant la collecte.
    Debacq
    Dans les points de collecte, des citoyens bien peu consciencieux peuvent très vite ruiner les efforts de tri de beaucoup d'autres (en déversant des ordures ménagères dans la benne de tri par exemple). Si les consignes sont les mêmes partout sur le territoire, on amoindri les chances d'erreur quand on part en vacances. Cela pose aussi des problèmes de gestion : propreté, retrait des encombrants, vérification du tri.
    David Dornbusch
    Je pense que les nouvelles technologies numériques sont sous utilisees dans la collecte des dechets. Le systeme d informations développés par BH Technologies pour les containers d apport volontaires peuvent être généralisés. Toutes les grandes bennes des immeubles collectifs doivent équipés de capteurs et d outils de communication pour faire l objet d une collecte en continu bien plus efficace. Et au passage la Poste qui cherche un nouveau business model pourrait largement collecter certains dechets recyclables.
    AGILLET
    Les personnes qui ne se déplacent pas en déchèterie n'adopteront pas plus ce nouveau mode de collecte
    llillllly
    Inciter plutôt les industriels à réduire eux mêmes les emballages.
    Christian
    C'est déjà acté pour Paris en 2020 avec TriLib. Quelles sont donc les modalités du dispositif que vous proposez, afin de pouvoir voter en connaissance de cause
    yves77
    il y a déjà assez de point de collectes, le vrai problème c'est où et comment cela finit ?
    Azhure Soleil Levant
    Déployer ce genre d'outils de collecte à l'intérieur des lieux de vente est bien évidemment plus que nécessaire, puisque cela sera bien évidemment plus facile aux consommateurs de ramener leurs consignes. Cela les incitera aussi visuellement à y penser.
    JKY56
    Si c'est pour la collecte des "consignes" verre, cans alu, plastique, éventuellement papiers/ journaux cela peut se faire à l'extérieur... en Californie il y a des camions qui stationnent sur un parking toujours le même, avec autorisation (magasin ou autre), c'est le chauffeur/ propriétaire qui gère la collecte et le paiement selon le tarifs indiqué au camion.
    CARTOON
    En Allemagne une grande enseigne de meuble a monter soi-même, collecte directement sur son site les emballages cartons dans des containers, c'est très pratique pour l'usager. On pourrait avoir des points de collectes sur les parking de grandes surfaces, et peut-être devant des enseignes de centre ville;Il faut juste avoir les mêmes sur tout le territoire pour une bonne visibilité.
    magali.moimeme
    A l'intérieur des lieux de vente : les distributeurs feront enfin pression sur les fabricants pour que les suremballages disparaissent. Et il est plus que temps ! Par ailleurs en zone urbaine il faut développer la collecte sélective ainsi que des points de compostages nombreux pour les déchets alimentaires.
    emiloux
    proposer dans chaque supermarché après le passage en caisse un espace où l'on puisse déjà jeter/trier les emballages cartons pour ne pas les ramener dans le foyer et où l'on puisse ramener les cannettes, bouteilles verre et plastiques consignées avant de faire ces courses. cela fonctionnait très bien en Allemagne il y a 10ans dans les supermarchés de type Aldi.
    Renaud
    Aller vers le volontariat. Donner la possibilité de le faire pour les plus vertueux ... l'exemplarité est la seule façon de démontrer.
    Roland Borghi
    Sur les lieux de vente afin que les dechets reviennent a la source. Pourquoi avoir du carton autour des yaourts. De plus sur les lieux de vente il y aura un peu de securisation mais surtout la reonsabilisation de l'enseigne.
    Léa Le Houëzec
    Cela n'est pas équitable sur les lieux de vente ! Amazon s'en lavera toujours les mains. ou alors il faut une incitation financière pour les lieux de vente , justement pour les encourager vs. le e-commerce.
    remypoirel
    Généralisation du compostage collectif -obligation d’incitation et mise en place par les collectivités = 50% en moins à collecter !!
    ordben
    Innover en appliquant le concep du "CAPITAL SYMPATHIE" une notion positive du recyclage. Nous connaissons le pollueur / payeur il reste à créer le recycleur / récompensé.
    eric.b
    Favoriser le déploiement des reverse vending machine pour soutenir leur équilibre financier
    Myriam KEIL
    Avoir la possibilité de laisser les emballages à la sortie des grandes surfaces, dans des espaces dédiés. Que cette collecte les incombent directement, plutôt qu'aux collectivités. Après tout s'ils jouaient le jeu du moins d'emballages, cela changerait déjà la donne.
    flototoro
    Il faut surtout faire un vrai travail d'éducation à la question des déchets (dès l'enfance et dans les entreprises), avec éventuellement des aides incitatives. A Paris même quand le tri est proposé les erreurs sont nombreuses faute d'éducation et d'une "pensée magique" du tri et du recyclage fait en déchetterie ... En Suisse où la conscience citoyenne est plus forte il y a beaucoup moins de dérives. En ville, il me paraît également indispensable de renforcer la verbalisation (pour les mégots jetés au sol, pour les abandons d'encombrants etc) et ça ne peut être fait qu'avec du personnel sur place.
    tred29
    sur l'espace public, il y a déjà beaucoup de conteneurs... par contre dans les magasins oui, surtout dans les enseignes de bricolage, de meubles, d'électroménagers, etc pour rapporter les grands cartons, les housses plastiques, le polystyrène de calage, les vieux appareils électriques, etc
    Patricia
    Une idée intéressante, mais qui demande beaucoup de pédagogie. L'objectif est surtout de réduire les emballages.
    claudie5962
    Déployer du mobilier c'est bien mais il s'agit d'abord de sensibiliser les gens au recyclage. A l'intérieur des zones urbaines denses le problème est de descendre les déchets dans plusieurs sacs : pas très pratique. Comment rendre ce transport vers les locaux à poubelles plus facile ? C'est la vraie question. Je ne sais pas y répondre car j'habite à la campagne et les problèmes de place pour les poubelles me sont étrangers. La vraie solution est sans doute dans la réduction des déchets à la source. Mais cela ne plait pas aux industriels de la mal bouffe.
    Audaway
    Imposer une consigne aux emballages ménagers, c'est faire marche arrière. Il faut renforcer la collecte de ces derniers là où cela ne fonctionne pas grâce à des initiatives bien ciblées et précises. Attention surtout à ne pas rendre confus les messages sur les consignes de tri. En tant que citoyenne convaincue, c'est pas simple de savoir quoi trier et jeter dans la bonne poubelle. Il faut que les mairies communiquent mieux, plus et plus souvent que tout le monde se sente concerné et que ça reste un geste simple et évident à long terme.
    claudie5962
    N'était-il pas du rôle d'écoemballages de réduire la production de déchets ? Je souhaiterais que l'on arrête de critiquer les citoyens qui ne font pas bien : on est tous pareils à un moment ou à un autre. Il est préférable de montrer la voie, de faciliter les choses, encourager plutôt que dénigrer (surtout des personnes largement ostracisées). Personnellement j'ai largement réduit ma production de déchets simplement en allant chercher mon lait à la ferme (dans des bocaux que je relave) Je fais avec des yaourts bien meilleurs que ceux du commerce. Et ce faisant je contribue à la survie d'un éleveur.
    Morgane
    Il faudrait surtout faire pression auprès des industriels pour qu'ils limitent le suremballage et l'utilisation de nombreux plastiques peu ou pas recyclables.
    Pierrerobin_9
    ce mobilier existe déjà dans les paysages urbains. C'est une très bonne idée, mais il faut le multiplier dans les paysages ruraux et pourquoi pas à la façon du ramassage des ordures, organisé un ramassage supplémentaire dans les communes les plus éloignées. Cela aiderait les personnes âgées en manque de mobilité et pourrait créer de l'emploi. Ce procédé doit tout de même être encadré, pour éviter que les lieux de ramassage deviennent des décharges sauvage.
    XtineC
    Comme beaucoup de commentaires avant, il est largement temps de faire pression pour réduire l'aberration des emballages. Et habitant Paris, je ne crois pas trop à la fibre citoyenne des habitants, on a déjà du mal à faire comprendre ce qu'il faut mettre dans les poubelles de tri dans notre immeuble. Il me semble que bien organisée, la filière recyclage et tri peut encore employer des personnes et allier amélioration de la gestion des déchets, développement de l'emploi et pédagogie, car rien ne vaut de parler aux gens qui s'en occupent pour comprendre ce qui se recycle ou pas.
    Olivier Lespinard
    Un changement de comportement est long et complexe, il faut que chacun y trouve une gratification. Pour les lieux de vente, pourquoi pas un compte à points - basé sur les codes barres des emballages rapportés et triés... et une remise au volume rapporté plutôt qu'au volume emporté ?
    grand loup
    Il faut surtout une bonne formation et implication du citoyen pour qu'il tri correctement ses déchets. Il y a déjà des poubelles de tri sur certains lieux publics et on voit bien que les gens y jettent n'importe quoi. Donc oui pour du tri sélectif dans les lieux publics (gares, aéroports, lieux de concerts....) mais avec une bonne information aux gestes de tri. Pour ce qui est de la consigne je considère que c'est une aberration ça disperserait les emballages et ça augmenterait les kms (donc pollution) entre le geste de tri et l'industriel qui recycle
    ibizeb
    le soucis du tri par catégorie est lorsqu'un seul acteur tri mal. Pour remédier à cela, nottament en dechet tri avec des bennes de 30m3, il faudrait des zones de dépose, comme un drive inversé, accessible H24, ou les gens déposent leurs dechets, puis un opérateur formé tri de façon sure et précise les déchets. Aujourd'hui, il devrait y avoir une collecte des baches plastiques, du polystyrene, deux produits tres courants et encombrant les déchets ménager classiques. Je propose également des composteurs dans chaque zone verte des villes.
    Pierre B
    Vu la difficulté qu'ont les gens pour utiliser correctement les poubelles à tri sélectif sur les lieux publics, on peut s'interroger sur l'efficacité d'une telle mesure ! Privilégier peut-être les lieux de vente ?
    AUDECH
    A l'intérieur des points de vente - comportement individuel potentiellement plus propre et responsable.
    jeepthefox
    Tout à fait d'accord !!!
    mnightingale
    Mettre en place la collecte du verre à la porte ou la reprise de verre consigné plutôt que devoir l'amener à des point de collecte de verres loin de chez soi - les citadins n'ont souvent pas de voiture et devoir l'amener loin décourage le recyclage.
    mathieugodard
    Pourquoi pas
    China
    Espace de désemballage obligatoire dans tout commerce de plus de 400m2 et faire pression sur les industriels pour limiter les emballages. Et surtout favoriser l’installation des magasins de vente en vrac.
    saby
    Plus de collecteurs, par exemple pour le carton, le papier et le verre car lorsqu'on n'est pas motorisé et qu'on doit se faire 5 mns à pied chargé de tout cela pour avoir accès à un container alors qu'on habite à 1 mn à pied d'une supérette avec parking et que là y'en a pas.... j'ai demandé à ma communauté de communes s'ils pouvaient en mettre un là mais la réponse fut non car c'est un parking privé et que c'est le magasin qui doit le vouloir. Dommage
    Sébastien J
    OK pour les piles, lampes,... comme aujourd'hui quoi... ! pour le reste il faut juste simplifier le tri et faire de la collecte. Il faut développer la collecte locale des déchets verts (pour compost notamment au lieu de recourir aux engrais chimiques...).
    Muriel Sassoulas
    La priorité serait de revenir à des produitsnon emballé,de permettre aux clients des grandessurfaces d'utiliser leur propreconteneur
    Laurent66
    Attention à ne pas encombrer encore l'espace public avec du mobilier de collecte, en général c'est assez laid ! Dans les pays nordiques les points de collecte sont dans les lieux de vente
    lokab
    oui il en manque souvent et du coup, les gens ne trient pas
    millet
    oui mais en penser à une utilisation aisée/ergonomique de ces containers
    Zumblum
    Inciter les collectivités à installer des bacs jaunes pour les déchets à recycler (peu importe la couleur)
    Lucky
    Il n'existe pas suffisamment de poubelles pour les emballages recyclables, en ville et principalement à proximité des lieux de restauration rapide.
    Margaux Dransard
    rajouter la collecte des dechets organiques (compost) et en faire du carburant pour tous les transports en commun de la commune (comme a San Francisco). Reflechir CIRCULAIRE pas linéaire
    C.Lim
    A mon sens il serait préférable de travailler sur le tri a domicile. Favoriser la création de poubelles ménagères multibacs et la collecte sélective afin d'éviter les dépôts urbains. Nos carrefours se transforment en déchèterie: c'est dommage
    Lolaby
    Cela existe déjà et malgré ses dérives, me semble positif, tout comme les lieux de dépôt permettant une rétribution sous forme de bons d'achat. Mais les problèmes principaux étant le non recyclage, les décharges sauvages et la mauvaise qualité du tri déjà au niveau des points de collecte, cette option devrait être testée pour des déchets précis pour lesquels rien n'est encore proposé et dont la revalorisation par des entreprises ou acteurs locaux est pré-existante (mégots de cigarette, bouchons de liège, …) dans des lieux judicieux en fonction de leur nature et utilisation et au moyen d'un contenant visuellement respectueux de l'environnement et incitant l'usager à vouloir le remplir.
    JAJA40
    Les bons réflexes de tri,choix de produits,valorisation vrac, compostage...ces bonnes pratiques devraient être enseignées et pratiquées à l'école
    izart
    Au lieu d'envahir plus d'espace pour des déchets, réduisons plutôt la place des déchets et des emballages dans l'environnement !
    Lo Stas
    Ok tout en favorisant un effort de diminution des emballages
    coco.13
    Plutôt sur les lieux de vente. l'espace publique est déjà très encombré. c'est un véritable slalom. Les parking restent des lieux sous utilisés: mais est ce vraiment sur les trajets des habitants,
    belette33
    Il est impensable que des zones de grands ensembles de métropoles (pour avoir moi-même habités dans une de ces zones et en avoir fait l'expérience) ne soient équipées d'aucun dispositif de tri!!! De même il faudrait généraliser le système du compostage. J'ajouterai qu'il faudrait également intégrer le compostage à l'ensemble des collectivités publiques, et notamment les établissements scolaires. C'est à ce moment là que se joue l'éducation au recyclage, par le faire, et par l'exemple! C'est un point essentiel qu'il ne faut surtout pas négliger.
    RadiaS
    Et dans les restaurants !
    Thomas LE BODO
    Peu de poubelles en France c'est vrai. Mettre en place un mobilier qui permette le tri avant tout, puis les dispatcher stratégiquement en ville.
    Thomas LE BODO
    Autoriser les services publics d'espaces verts à récupérer nos composts
    NathalieJarosz
    Il faut éviter que ces points supplémentaires finissent par devenir des dépôts sauvages... Je ne suis pas convaincue par ailleurs que les gens soient prêts à se déplacer avec leurs déchets sur des lieux de vente.
    Jean-luc Bams
    Il est vrai que l'on peut rechigner à aller en déchetterie (20km A/R) pour quelques morceaux de cartons et que tout le monde n'as pas de place pour stocker ses déchets recyclables.
    Flavien L.
    C’est le cas à montpellier centre et c’est une bonne chose. En cas de doute il suffit de leur demander comment valoriser les déchets.
    Flavien L.
    On peut déjà commencer par avoir un vrai code couleur de poubelle uniformisé pour le pays et ensuite avoir des poubelles dans tous les espaces publics. Il est inadmissible de n’avoir quasiment aucune poubelle de tri dans les lieux public. La compréhension de ce code couleur passe par l’apprentisage du tri aux enfants dès le plus jeune âge comme ça se fait ailleurs (ex : Portugal)
    Alexandra Noel
    Ils existent déjà sur certains territoires et l'on sait que la collecte est moins bonne qu'en porte à porte. Il s'agit surtout d'inciter à consommer autrement et mieux
    Alexandra Noel
    Cela se fait déjà sur certains territoires et l'on sait que la collecte est moins bonne qu'en porte à porte. Il s'agit surtout d'inciter à consommer autrement
    Mathilde P.
    Contrairement à beaucoup de commentaires, je n'ai jamais eu l'impression que les points de collecte manquaient (j'ai du avoir de la chance!) - pour les particuliers du moins. Par contre je suis toujours atterée par le niveau désastreux de gestion des déchets dans les entreprises, à commencer par la mienne, ou les feuilles imprimées et cahiers usés partent à la poubelle "tout venant", et y retrouvent tous les déchets occasionnés par nos repas de midi, car aucun système de tri n'est disponible sur place. Globalement je rejoins aussi tous les commentaires incitant plutôt à une réduction des déchets, et à la mise en place de solutions de compost collectif.
    anneliseS
    Oui, notamment car l'équipement dans les villes n'est pas toujours optimal. Vraies disparités à Paris suivant les arrondissements. Donc le manque d'équipement est responsable des lacunes de collecte.
    Vincent V
    Oui je pense que l'absence de lieu de collecte est souvent un frein.
    juvannier
    oui, mettre en place des lieux de collecte publics dans les quartiers et les centres ville (et développer plus particulièrement la collecte des déchets organiques qui n'a malheureusement que très peu sa place dans l'espace public actuel)
    Valandra
    Comme beaucoup d'autres, je pense que des composteurs devraient être installés à des endroits stratégiques. Et surtout à proximité d'immeubles, permettant aux gens de composter leurs déchets organiques puisque n'ayant pas de jardin . On peut imaginer que ces composts puissent être utilisés par les municipalités au niveau des parcs et jardins..
    michaela
    parkings
    Homme Debien
    Limitons les emballages plastiques sur les produits eux même: ça coûtera moins cher à tout le monde - le producteur, le consommateur, la collectivité
    zoup
    favoriser le vrac... mais le vrai vrac... où l'on pourrait venir avec ses pots directement faire la tare sur la balance...
    Céline DUFFY
    oui et surtout clarifier les consignes de tri pour le grand public
    Claude Pinget
    Et rappeler l'intérêt des déchetteries et leur adresse, téléphones, ... On voit encore dans les bois, des déchets sauvages ... On est en 2018 ... ? qui peut faire ça encore .... Donc oui, œuvrer pour faciliter et collecter 100% des déchets et travailler sur un visuel clair
    brigit
    parallèlement, sensibiliser tous les fabricants et distributeurs pour qu'ils réduisent au maximum les emballages et sur-emballages. J'ai connu une époque où on allait à l'épicerie faire remplir sa bouteille d'huile.... ou raper son fromage!!
    Umberto83
    Harmoniser les politiques de tri à l'échelle nationale. Entre les territoires disposant d'un bruleur et ceux procédant à l'enfouissement, la politique de tri n'est pas suffisament compréhensible. Si bon nombre de territoires déploeint des "ambassadeurs du tri" force est de constater que leur utilité est très relative. Dans une société de la mobilité, ne vous est-il pas arrivé, en France, de vous interroger sur la politique du tri en oeuvre sur le territoire d'accueil ?! L'évaluation en terme de résultat des politiques de tri me semble aussi insuffisante.
    jfm
    dans les gares, aéroports, stades, festivals, pour la consommation hors foyer
    Aco
    oui, ça se fait très bien dans les pays Nordiques... les points de collecte fonctionnaient pour les apports volontaires de verre... et fonctionnent dans beaucoup d'endroits... des composts dans tous les parcs avec apport possible par les extérieurs
    Salvo Manzone
    Dans tous les points de collecte, il faut mettre les poubelles des tous les types de flux, sinon il y a contamination et donc le tri ne marche pas. Donc Papier, verre, plastiques et metal, biodéchet et Ce qui reste après avoir fait le tri.
    Melocoton-752
    Une entreprise bordelaise, Majurca, s'apprête à commercialiser des machines de traitement intégré et de valorisation des déchets plastiques, métalliques, de papier et de carton. Ces machines pourront être déployées auprès des collectivités locales, des grandes surfaces, des établissements recevant du public (ERP) et des entreprises de plus de 20 salariés (désormais obligées de trier leurs déchets à la source). Nul doute que d'autres entreprises et d'autres systèmes de traitement des déchets viendront enrichir les possibilités de traitement. L'objectif, ne l'oublions pas, restant à diminuer au maximum la production de déchets.
    chewby
    Les lieux de ventes (supermarché) doivent impérativement donner de la place pour la collecte. ce n'est pas a la collectivité seule de supporter le cout de la collecte. Les supermarchés génèrent les déchets, ils doivent en supporter les couts.
    Cyril Eichelbrenner
    Oui plutôt sur les parkings des lieux de vente
    Guillaume Cros
    Il y a déjà beaucoup de lieu de collecte, ceux qui veulent le faire le font déjà. A mon sens, ca n'apportera rien...
    Joye Calvetti
    et aussi dans les gares et stations de bus; et surtout aux abords des écoles pour que dés le plus jeune âge, on apprenne
    EvaS
    Réduire les déchets avant tout! Moins de déchets, moins de lieux de collecte nécessaires. Instaurer des bacs de collecte pour le compostage, les rendre accessibles et obligatoires dans des structures telles que les immeubles... pour permettre de toucher plus de gens et pour rendre à la terre l'énergie dont elle a besoin.
    Ingrid V.
    je ne suis pas sûre que le citoyen amène ses déchets dans les lieux de collecte (comme dit plus haut, cela salira sa "belle" voiture) peut-être est-il envisageable de multiplier les poubelles à domicile pour mieux trier et gérer les déchets comme c'est le cas en Suède ?
Back to top