1 - Mieux gérer nos déchets

Lutter contre les déchets marins et plus généralement contre la pollution des milieux

  • Mener les actions nécessaires au niveau européen pour interdire en France l’usage des plastiques fragmentables

    --
    Audreyy
    En attendant un accord européen, au moins informer les consommateurs sur les produits ou emballages contenant des plastiques fragmentables (informer sur ce que c'est): instaurer l'obligation de signaler la nature et recyclabilité du plastique
    sll
    si on ne sait pas ce qu'est un plastique fragmentaire, on ne peut pas décider de ne pas les utiliser. il faut communiquer.
    Jean-Guez
    Pourquoi ne pas subventionner les pêcheurs afin de les inciter à ramasser les déchets de plastiques présents dans le grand large en coercition avec les pays de l'UE? Sensibiliser davantage au rejet des déchets en pleine mer qui est une pratique largement répandue.
    Azhure Soleil Levant
    C'est ce qui est déjà le cas pour les cosmétiques contenant du micro plastique. Il faut continuer en ce sens.
    Cocas
    Agir au niveau européen bien sûr, mais c'est toute la planète qui est impactée, les mers et océans sont remplis de soupe de plastique... Et pourtant son usage inconsidéré s'est développé depuis quelques dizaines d'années seulement. Des alternatives existent pour de nombreux usages, il faut faire machine arrière
    emiloux
    mieux informer sur ces plastiques fragmentables en proposant une définition européenne du terme et en favorisant des appels à projets de recherche publique (et non menées par les industriels) pour évaluer la dégradation de ces plastiques en milieu continental et aquatique 'réel' et leur impact toxicologiques
    Mu
    Les dégâts sont grands au delà il faut aussi prévoir un réel nettoyage des milieux et une sauvegarde des espaces de la faune et la flore.
    ordben
    oui et d'identifier les 16 familles de polymères
    flototoro
    Il faut une sensibilisation du public et une réglementation pour limiter leur usage par les industriels.
    Julia Brecheisen
    Il faudrait mener des campagnes de sensibilisation de grande ampleur sur la limitation des déchets à la source et le pouvoir des citoyen. L'accent est beaucoup trop mis sur le recyclage, comme si le premier pas de la réduction des déchets était de recycler. Or recycler coûte en ressources (matières premières et argent) et devrait être en fin de chaîne !
    Pierrerobin_9
    Il faut interdire ce genre d'importation oui ! Mais avant de faire passer une mesure comme celle-ci, il va falloir être patient... Pourquoi ne pas commencer par sensibiliser et informer les populations sur les risques sur la santé et pour la planète.
    Pierre B
    La solution serait que la législation impose à l'industrie agroalimentaire que tous les contenants soit en verre (réutilisable) ou en bioplastique fabriqué à partir d'amidon de plantes et donc biodégradable
    China
    Interdire tout autre emballage que le verre et exiger qu’il soit consigné
    lokab
    oui
    Benjamin Couvin
    Peut-on mener les actions nécessaires pour réduire l'usage du plastique EN GENERAL ? A part pour des usages médicaux ou industriels, on pourrait (et on va devoir) se passer de plastique. Surtout ceux qui sont difficilement recyclables et ceux qui sont cancerogènes !
    Richard
    C'est une action indispensable et essentielle.
    FA
    Tous les plastiques se fragmentent une fois dans le milieu marin. Il faut revoir notre usage du plastique, changer nos habitudes pour éliminer tout plastique à usage unique.
    CARTOON
    Il faudrait que la législation change et obliger les industriels a faire des produits systématiquement bio-dégradables ou recyclables.
    JPETTO
    Tres important quand on sait les degats ecologiques que cela peut entrainer
    olivegak971
    Pourquoi ne pas enfin mettre en œuvre une vraie politique de régulation des emballages à la source ? L'idée serait d'inciter (puis d'obliger) les industriels à utiliser moins de plastiques en général et des plastiques biodégradables quand c'est techniquement faisable. Je pense notamment aux suremballages.
    mdanielou
    Il faudrait que la France légifère contre un certain nombre de plastiques et de produits en plastique, par exemple: avoir un objectif de réduction voire élimination des plastiques à usage unique; interdire certains produits (comme les pailles en plastique qui ne peuvent être recyclées car trop petites, qui passent à travers les filtres des usines de traitement de l'eau et finissent dans les océans); appliquer plus sévèrement les interdictions (comme les sacs plastiques); réfléchir à l'élimination de certains emballages alimentaires qui peuvent être remplacés par des emballages cartons et papiers. Il me semble que cette mesure est fondamentale et suit l'exemple de nombreux pays (comme le Royaume-Uni).
    Alumineac
    80 milliards de tonnes de plastiques dans la nature... ça suffit non ?
    joséphine
    On peut toujours discuter d’un point de vue européen, il y aura toujours des pays qui seront contre ! Il faut déjà agir en local et au national pour que ça fonctionne et faire mieux que ce que nous impose l’Europe et ses lobbies. Comme ça a été souvent dit en commentaires sur d’autres sujets, il faut penser source du problème (ici, la création de plastiques fragmentables) mais aussi agir sur les dégâts actuels (ici, les déchets marins) au plus vite. Exemples dans un prochain commentaire comme nous sommes limités en nombre de caractères !
    joséphine
    Agir à la source : - informer et sensibiliser la population sur les effets néfastes du plastique d'origine pétrochimique comme suggéré plus haut - Soutenir les villes/régions qui font de réels efforts pour informer sur le tri, le favoriser et aller au bout de celui-ci (au maximum en local) pour limiter la flemme de la population à jeter un peu plus « intelligemment » - Informer et promouvoir l’usage des plastiques biodégradables, des plastiques bio-sourcés et autres produits responsables (réutilisables, recyclables) - Informer et promouvoir l’usage des additifs écologiques (plastifiants, stabilisants, retardateurs de flamme, colorants) pour les besoins en plastique longue durée de l’industrie.
    joséphine
    Agir sur les dégâts actuels : - Ajouter des « micro-filtres » dans les stations d’épuration - Mettre des « filtres » (il existe de nombreux porteurs de projets, pas parfaits mais qui limitent la prolifération des plastiques au moins en surface pour ne pas trop affecter les animaux marins) à la sortie des grands fleuves - Soutenir les pécheurs qui aident au ramassage des déchets comme suggéré plus haut
    Titiv
    Une goutte d'eau dans l'Océan ! La France ne peut rien faire toute seule, peut-être juste un peu de com ! C'est mondialement qu'il faut arriver à supprimer tous ces plastiques et me semble-t-il nous sommes entrés dans la mondialisation commerciale....alors ????
    christelle Pedrotti
    Interdire Définitivement les lancés de ballons qui avec le temps se fragmente et deviennent un véritable fléau pour la faune et la flore
    cedricb
    pourquoi ne pas rendre obligatoirement payant tous type de sacs plastiques ? l'interdiction des sacs à usage unique n'empeche pas les citoyens de jeter très vite un sac réutilisable...
    Zenith1010
    et plus globalement, harmoniser les législations concernant le Bio etc... le bio d'Espagne n'est pas celui d'Italie qui n'est pas celui de la France...
    delap
    Il faut accélérer l'interdiction des usages de plastique dans l'industrie de consommation, pour cela pas besoin d'attendre le niveau européen. La politique européenne est plus forte lorsque l'initiative a déjà été lancé au niveau nationale.
    BIODIVERSITE
    Oui, interdire leur fabrication sur le sol Européen, interdire leur usage sur le sol Européen et interdire toutes importations contenant des plastiques fragmentables, et contribuer à déployer cette politique au niveau mondial
    Laurence Gourdel
    OUI, évidemment, plus de plastique du tout serait encore mieux!
    edualc
    Une bonne information fondée notamment sur une bonne communication ( qui passe sans doute par une information à l'école, dès le plus jeune âge) est une des clés de la réussite de la lutte contre le gaspillage et pour une amélioration du recyclage des déchets. Et sans doute faut-il passer par une interdiction de ces plastiques fragmentables - que l'on retrouve ensuite dans la chaîne alimentaire et qui nous reviennent en boomerang en altérant notre santé ... qu'il faut alors traiter !! - via un processus en biseau qui permettra de passer de façon douce de la situation actuelle à un futur plus vertueux.
    test
    il faudrait connaître la part de la France dans la pollution. Si elle est ridicule ce n'est pas la peine de faire quoique se soit
    ju50700
    de nombreux moyens de recuperation de dechets flottants dans les ports existent dans de nombreux ports étranger. Ces moyens devraient être généralisé dans les petits ports afin de collecter ceux ci avant le rejet a la mer. de meme des dispositifs de filtrage des rivières pourraient mis en place a proximité de certain rétrécissement des affluents par des methodes de récupérations utilisant la force du courant.
    Marie-P
    Les emballages en plastiques fragmentables, plastiques traditionnels additivés pour se fragmenter en micro-particules de plastique sont interdits en France depuis 2015. Elargir leur interdiction à toutes les applications comme les films de paillage est indispensable. Les plastiques fragmentables et oxo ne peuvent pas être compostés, ils ne sont pas biodégradables.
    Bas Les Pailles
    Tous les plastiques se fragmentent. Nous proposons d'agir sur les petits plastiques comme les pailles en plastique et les touillettes, qui se retrouvent de par leur poids léger plus facilement dans les cours d'eaux et océans. La France pourra inciter l'Europe à en faire de même, avec l'Ecosse qui prévoit une interdiction des pailles en plastique en 2019. Notre pétition a recueilli à ce jour plus de 94 000 signatures. Ce mouvement citoyen doit être entendu! #BasLesPailles
    Gutenberg1.
    Bonjour, Toujours avec mon idée un peu utopique d inciter à déplacer une partie des investissement marketing des entreprises et des budget européen des pays dans un "service R&D vert" national ou européen avec incitation fiscale. Les résultats de cette R&D (ex les plastiques) pourraient faire l objet d'un brevet européens appartenant à l'Europe ou Pays Membre et développable sur le sol européen et pas à une entreprise en particulier. Donc bénéfique à tous.
    NicoAym
    Effet pervers des nouveaux sachets plastiques qui se décomposent, mais pas véritablement, en se fragmentant en de micro-billes de plastique encore plus toxique pour l'environnement.
    Majoli
    Au niveau mondiale plutôt, pourquoi restreindre à l'Europe? Vous avez vu les dégâts que ses substances provoquent? C'est une catastrophe mondial ! Commencer par l'Europe certe mais allez plus loin c'est évident!
    Anthony Henry
    La loi sur l'interdiction des sacs plastique à usage unique n'est pas complète et ne permet en rien une réduction de son utilisation. De plus, l'aspect "compostable" n'est pas vérifié. Le sac est toujours présent 1 an et demi après été déposé dans un composteur (test réalisé dans un composteur individuel en bois de 400 L avec mélange de déchets alimentaires et déchets verts). Il est nécessaire de supprimer totalement ces sacs plastique fins. Seuls exceptions, les bouchers et les poissonniers.
    AQUILINA Gérald
    commencer par imposer les sacs papiers dans toute la grande distribution ce sera un bon début et sur le territoire français car cela est dejà fait dans certains pays européens
    Scarlett
    Se bouger avant que tous les océans soient complètement asphyxiés sous le plastique...(7e continent)
    nollez
    On trouve toujours des sacs plastiques sur les marchés et dans les grandes surfaces; ne nous cachons pas derrière l'europe il faut décider pour la france
    asticotte
    mieux informer sur ces plastiques fragmentables et sur les alternatives
    zebulonix
    C'est tellement une évidence...
    Isis62
    Favoriser le retour au sac papier... Nous avions de l'emploi en France. Nous avons toujours une filière bois.
    svlz
    Et signaler aux consommateurs que les emballages qu'ils achètent sont dans cette matière plastique pour que nous puissions acheter aussi en toute conscience
    philandco
    Oui, trois fois oui
    Laurent Colasse
    Oui mais plus que ça ! Les abus de langages du monde de la recherche et de l'industrie conduisent à cette pauvreté de vocabulaire qui fait que plus personne ne comprends personne sur les différentes appellations ! fragmentables biodegradables oxo degradables oxobiodegradables hydrofragmentables, etc... ET AUCUNE CERTIFICATION EUROPEENNE juste un label privé OK COMPOST HOME pour le compostage réellement (?) à domicile pour une matière biodégradable... Il est temps de faire le ménage et d'inventer de nouveaux mots, une norme impartiale unique comme notre communauté qui devait nous protéger !
    Ellen Wasylina
    Nous sommes des grands consommateurs d'eau en bouteille plastique. Il faudrait faire évoluer la production d'eau en bouteille de verre ou en contenant biodégradable , tel l'amidon de mais, pomme de terre, riz, etc.
    CWARIN
    Une goutte d'eau dans l'océan... mais indispensable !
    Nora Berrehail
    Il faudrait interdire les plastiques fragmentable
    Drichin
    Je suis pour bien sûr, mais pourquoi aurait-on besoin du feu vert de l'UE pour le faire ?! Il faut surtout faire du lobbying pour que cette mesure soit européenne !
    pascal.vanrap
    et arrêter de produire des exceptions au niveau européen pour passer outre de bonnes réglementations (ex le "bio au rabais" qui a autorisé certains pesticides parce que des pays n'avaient soi disant pas assez de moyens financiers pour produire "propre".
    Sodumont
    Le plastique non biosourcé et non recyclable ou biodégradable n'est pas durable et a un coût énorme pour l'environnement, il doit impérativement disparaître du circuit au profit d'autres matières mieux recyclées et/ou biodégradables. Agissons vite, beaucoup trop de milieu et d'espaces vivantes sont tuées à petit feu avec les micro-plastiques.
    NO PLASTIC IN MY SEA
    Il est indispensable de réduire l'ensemble des emballages plastiques et de n'autoriser qu'exceptionnellement les moins nocifs et ceux qui sont reclyclables et réellement biodégradables. La pollution plastique nécessite des mesures fortes et rapides.
    yomchaid
    D'une part il ya urgence surtout quand l'utilisation de ces produits se passe sous couverture de "biodegradibilité". L'usage des polymères devraient être limité à des usages long voir très long terme sans nécessité de recyclage court terme.
  • Faire participer les metteurs sur le marché de cigarettes à la collecte et au traitement des mégots ainsi qu’à leur ramassage sur les plages

    --
    elkahim
    C'est la moindre des choses...
    elkahim
    Ils n'ont qu'à également mettre en place une consigne sur les filtres et mégots ça les aidera à financer le nettoyage de nos espaces lol
    DianeVN
    Il y a trop peu de mobilier adapté pour collecter les mégots en ville. Il y a de moins en moins de poubelles sur l'espace public, et les cendriers sont quasi inexistants. La majorité des fumeurs jette donc ses mégots sur le sol, qui terminent dans nos égouts. Puisque la consommation de cigarettes ne diminue pas, mettons au moins les équipements nécessaires pour qu'ils évitent de polluer plus !
    Audreyy
    Le mieux serait d'harmoniser les poubelles de rues: une recyclable, une non-recyclable, et un cendrier. La généralisation du cendrier sur toutes les poubelles de rue peut être financé par la taxe appliquée sur les cigarettes achetées (comme l'éco-taxe sur tous les autres produits).
    sll
    ET on communique pour que les fumeurs prennent conscience qu'un mégot n'est pas biodégradable, que c'est un filtre donc qu'il est gorgé de toxiques et donc polluant. Revenons à la pédagogie. Il y a des pays où les gens ne jetterainet jamais rien par terre et prévoient un sac, boite pour leurs déchets qu'ils jettent seulement quand ils trouvent une poubelle ou alors chez eux. se responsabiliser coute moins cher et est efficace sur le long terme. Les fumeurs
    Jacynthe MNR
    Inefficace et infantilisant ? Pédagogie, rappel à l'ordre, mobilier urbain adapté, ... Dans les zones balnéaires les Mairies distribuent des cendriers de plages, en Angleterre la pédagogie et le rappel à l'ordre suffisent.
    Niedde
    Les cigarettiers ne sont pas responsables des fumeurs qui ne respectent pas l'environnement. Il faut responsabiliser les fumeurs en leur expliquant qu'un mégot, c'est un déchet toxique et qu'il ne faut pas le jeter n'importe où. Par ailleurs, dans toutes les villes où je suis allé, j'ai pu constater qu'il y a moins de déchets (mégots inclus) par terre quand il y a suffisamment de poubelles et cendriers dans les rues.
    Christian
    Et instaurer une eco-taxe et un éco-organisme sur les cigarettes comme c'est le cas sur les emballages. Et faire qu'elle soit rétro-active sur les 15 dernières années pour financer le coût de ramassage des mégots sur la voie publique.
    Christian
    Imposer aux fabricants de cigarettes d'inclure un compartiment-cendrier au bas de tous leurs paquets.
    Azhure Soleil Levant
    Poussons le raisonnement plus loin, faire participer les vendeurs de cigarette à la collecte et au traitement des mégots tout court.
    JKY56
    Inutile de mettre du mobilier et des cendriers, il faut les attacher aux fumeurs, car il n'y aura jamais le collecteur de mégots là où le fumeur juge son cendrier plein et le vide dans le caniveau...... EDUCATION
    Niedde
    Je suis un peu partagé au sujet de la consigne sur les mégots de cigarettes. D'un côté cela fera clairement baisser le nombre de mégots par terre car les fumeurs garderont leurs déchets pour les rapporter au bureau de tabac (ou éventuellement certains SDF participeront à la collecte pour arrondir leurs fins de mois, comme ce qui se fait avec les bouteilles consignées dans certains pays), mais d'un autre côté une grande part des paquets consommés en France ne viennent pas du circuit officiel (car achetés à l'étranger ou au marché noir) et donc ne paieront pas la consigne au moment de l'achat, ce qui fera que le système sera déficitaire dès le départ.
    Mu
    Oui et mettrecdes contraventions aux fumeurs qui continuent de jeter nonchalamment leurs mégots par terre voire dans les bouches d’egouts Qui rejoignent la mer ... informer la population sur la pollution due aux mégots. Imposer les cendriers de poche on en trouve à 2€ vu le prix d’un paquet de cigarettes il devrait être obligatoire ! Mettre des stagiaires ou étudiants sur les plages pour sensibiliser et interdire.
    Renaud
    oh oui ... des cigarettes encore plus chère ... il parait que ca rend malade !
    Léa Le Houëzec
    La police municipale devrait REELLEMENT verbaliser une personne en train de jeter son mégot par terre.
    Julia Brecheisen
    Mettre en place des campagnes de sensibilisation : les mégots sont des déchets comme les autres et n'ont pas à être jetés au sol sitôt la cigarette finie. Changeons les comportements et les mentalités !
    Pierrerobin_9
    Grand Oui et pourquoi ne pas rajouter une taxe sur les paquets de cigarettes.
    XtineC
    Et interdire les filtres ? Le reste se désagrège assez vite, mais pas les filtres… Parce que franchement, demander aux cigarettes de ramasser les mégots sur la plage, c'est au mieux mignon…
    claudie5962
    Je pense que les vendeurs de cigarettes vont hurler, eux qui ont bien du mal à vivre de leur commerce surtout en zone frontalière. Sensibiliser le fumeur et surtout ne pas le considérer comme un pestiféré (je ne fume pas) fumer relève de son choix. Le fumeur sait qu'il court des risques, il n'est critiquable que lorsqu'il impose aux autres la fumée de ses cigarettes ou ses déchets. Pour la fumée, on a vu que des progrès étaient possibles, j'ai confiance pour les déchets.
    Pierre B
    Faire participer à la fois les fabricants de cigarettes et les fumeurs: Faire participer les fabricants de cigarettes au financement d'un système de "consigne" des mégots et filtre : des petites boites à mégots qui seraient amenées pleines au bureau de tabac lors de l'achat d'un paquet de cigarettes Faire participer également les fumeurs avec la mise en place d'un système de surtaxe sur le paquet que le buraliste appliquerait su la boite à mégots n'est pas ramenée
    China
    Taxer aussi ! celui qui produit le tabac, ou moins-value subventionner ! Autant que celui qui met sur le marché
    Benjamin Couvin
    Oui, après tout, tant qu'à lutter contre le tabac, autant arrêter d'en vendre et convertir tous les buralistes en ramasseurs de mégots ! Bien que je doute qu'ils coopèrent tous...
    Jeremy Petit
    Pourquoi ne pas faire participer certains prisonniers en travail d’interet Général sur les plages de France ? Ça serait une contribution de leur part à la société
    Lucky
    Oui mail n'oublions pas de sensibiliser les utilisateurs.
    Julien NEZ
    Ceux qui commercialisent le tabac ne sont pas responsable de l'usage de leur clients. Les faire payer pour le nettoyage c'est déplacer le problème ! C'est le pompier pyromane. On laisse se créer des déchets pour ensuite les nettoyer. Il suffirait d'éduquer les fumeurs pour qu'ils ne jettent pas leur mégots et on aurait ni à les subir (les mégots) ni à les nettoyer ! et bim 2 problèmes d'un coup :)
    RadiaS
    Actions de sensibilisation, spots publicitaires pour lutter contre la BANALISATION de la pollution issue des mégots de cigarette. Jeter sa cigarette parterre = geste banal ...
    GUERIN Philippe
    Le fumeur jette son mégot et le fabricant de cigarette paye pour le ramasser. Pas d'accord. Le citoyen jette son mégot dans une poubelle pour qu'il soit collecté. Il y a quand même quelques basiques comportementaux non ?
    Amélie Fayard
    Il y a des petites poches en plastiques (refermable) qui permettent de collecter les mégots quand il n'y a pas de poubelles. Une fois plein ou une poubelle pas loin, ceux ci peuvent être jeté dans la poubelle ! Il faudrait les distribuer à la plage, au ski, pour de grands événements...
    Flavien L.
    OUII : ça passe par la distribution de cendriers portatifs pour les plages et plus de cendrier en centre ville
    olivegak971
    Oui et faire de la communication !!! Diffuser de nombreux spots TV et affiches expliquant aux gens les dégâts causés par cette source de pollution.
    Alexandra Noel
    oui d'accord! On sait mettre des photos et messages sur les paquets de cigarettes concernant la santé, malformation, cancer du poumons...on peut aussi mettre des infos sur la pollution de l'eau dû aux mégôts jetés n'importe où, et au composants d'un mégôt
    Anne-Fleur
    Je rejoins les commentaires sur la sensibilisation des fumeurs car je crois que beaucoup jettent leurs mégots dans le caniveau en pensant que ça va été nettoyé et ne réalisent pas qu'ils vont atterrir dans le fleuve local ou la mer... La communication - notamment sur les plages l'été et les festivals - avec la distribution de cendriers de poche a l'air de bien fonctionner. On pourrait aussi mettre l'info sur l'un des versants : sans culpabiliser mais en clarifiant pourquoi le mégot doit uniquement atterrit dans une poubelle !
    mllefrenchie
    Il serait utile aussi d'augmenter la sensibilisation des fumeurs. Beaucoup de fumeurs ne savent pas qu'une cigarette jeter par terre pollue l'eau, beaucoup ne sont pas conscients des conséquences environnementales. Inciter aussi les entreprises, les Restaurants, etc à recycler spécifiquement les mégots comme par exemple Terracycle le permet.
    Mathilde P.
    tellement pour !!!!!!!!!
    Johan Paiola
    Il faudrait une amande à l'échelle nationale pour les jeteurs de mégots. Ces mégots rendent les rues sales. Les fumeurs les jettent devant nous en toutes impunités. C'est à vomir.
    Niedde
    @Johan Paiola il existe déjà une amende pour ceux aui jettent leurs mégots (ainsi que leurs papiers de bonbons ou tout autre déchet) dans la rue. De mémoire c'est 68€. Le problème est que cette amende n'est pas souvent appliquée dans les faits. Si on appliquait cette loi de manière systématique, cela permettrait de dégager pas mal d'argent pour lutter contre la pollution des rues ..
    brigit
    il faut surtout que ceux ou celles qui fument arrêtent de laisser leurs mégots sur la plage et tous les autres déchets d'ailleurs!
    brigit
    Il n'y a pas que sur les plages, c'est partout. Les trottoirs sont nettoyés par la pluie, cette eau part dans les caniveaux et se retrouve dans les cours d'eau puis la mer. La durée de vie d'un mégot est de 2 ans.
    Tg
    Oui oui oui !!!!
    MFried
    Les mégots polluent les plages mais aussi les villes, bouchent les égouts, stations d'épuration... Ils nuisent très fortement au maintien de la biodiversité, leur impact est énorme et la participation financière des lobbys du tabac doit être à la hauteur de cet impact.
    Titiv
    Et ajouter un petit sac poubelle à chaque paquet de cigarette vendu.... non ???
    gdubois
    Il est clairement possible de produire des filtres biodégradables que l'on doit imposer à l'industrie au niveau européen. Même si les opposants diront qu'ils s'avèrent moins efficace que les filtres classiques autant s'empoisonner un peu plus pour un peu moins empoisonner notre environnement.
    christelle Pedrotti
    Le tabac tue c’est acquis après des de communication. Fumer Pollue serait une formule à appliquer sur le site paquet de cigarettes . Une campagne de communication télévisuelle / Visuelle etc serait à mettre en place de manière à informer les consommateurs qu’un mégot est un très fort polluant et un véritable fléau pour notre environnement ainsi qu’en toute la faune aquatique.
    Madeline
    Contravention des gens qui jettent mégot / chewing-gum / bouteilles et autres par terre. J'en ai marre de vivre dans une ville sale où les gens n'ont aucun respect pour la ville et sa propreté. Dans toutes les villes et pays où ces contraventions existent, c'est hyper propre !
    delap
    En effet à l'origine de la production de ces déchets, l'industrie du tabac devrait participer à la collecte des mégots qui inonde nos rues et caniveaux. Le mobilier urbain pourrai être largement utilisé pour cette collecte. Des choix innovantes ont été fait comme le vote avec son mégot.
    DideC
    Producteur-(pollueur)-payeur !
    BIODIVERSITE
    Qui sont les metteurs ? Oui, les mégos de cigarettes sont un fléau, au même titre que les plastiques fragmentables. Appliquer le principe pollueur payeur dès la fabrication des produits ... les fabricants sont responsables des biens qu'ils mettent sur le marché, au même titre que les consommateurs qui achètent ces produits dès lors qu'ils en ont une connaissance éclairée et juste.
    co1
    Installer des cendriers dans les lieux publics
    Jean-Philippe BASSANO
    Application du principe du pollueur = payeur. Le fabricant du déchet doit être mis dans l'obligation de réduire sa production de déchet et de compenser celle-ci par le financement d'action de collecte, le financement de campagne de sensibilisation de la population et plus particulièrement auprès de ses clients. Le financement du traitement de ses déchets par les collectivités et le versement d'une compensation pour le traitement de l'eau.
    Marie101
    C'est à mon avis un bon moyen de faire prendre conscience à certains de la pollution engendrée par cela.
    Laurence Gourdel
    et surtout les fumeurs!
    edualc
    Pourquoi pas ... mais c'est infantilisant pour l'usager final, qui pourra penser que puisqu'il paye, il peut polluer en jetant ses mégots ! En fait, ce sont sans doute les actions concertées sur les producteurs et les consomm... acteurs qui, par leur effets convergents, permettront de contribuer à l'amélioration de cette pollution. Information des consommateurs donc pour plus de civilité et de respect des autres, mise à disposition de poubelles publiques en nombre et localisation opportuns, éco taxe sur le paquet de cigarette ( que l'on récupère près le fabricant) poursuite de l'augmentation du paquet de cigarette .... Sans parler de la question de santé publique !
    test
    commencez par éduquer les fumeurs
    NicoAym
    Punir réellement les fumeurs qui jettent leur mégot par terre, où qu'ils soient, car la pluie se chargera de les amener jusqu'à l'océan, et d'ici là relâcher leurs substances chimiques dans les milieux naturels...
    Felice
    Commencer par responsabiliser les fumeurs qui jettent leurs mégots n'importe où : amendes, travail d'intérêt général de ramassage de déchets dans la nature ou sur les plages, retrait d'un point au permis pour ceux qui jettent leur mégot par la fenêtre de leur voiture.
    dom57
    excellente idée
    Majoli
    Faire participer est un moindre mot... les cigarettes sont toujours plus cher.... l'état ramasse un sacré pactole avec ces taxes... alors oui OBLIGER les fabricants et l'état à participer au nettoyage de cette catastrophe sanitaire! Mettre des amendes aux villes qui n'ont pas assez de cendriers ... Mettre plus d'amende aux irresponsables qui jettent à terre leur mégots. ..
    Nassime
    Sanctionner réellement/davantage les personnes qui jettent leurs mégots et imputer les coûts de collecte de mégots aux fabricants (et non juste faire participer).
    cgodefroy
    Et dans les rues... et sur les voies de chemin de fer... et dans les grilles d'eaux pluviales... et, et, et... Vaste sujet, mais qui demande peut-être aussi de remettre un peu partout dans l'espace public des cendriers et d'organiser de vraies campagnes de sensibilisation pour inciter à l'usage de cendriers individuels.
    Geoffroy
    Et pénaliser fortement les contrevenants qui jettent leur mégots n'importe où.
    Anthony Henry
    Ces déchets sont trop souvent sous estimés alors qu'ils sont responsables en partie de la mauvaise qualité de l'eau. Il me semble que la réglementation du "pollueur-payeur" n'est pas appliquée ici. 2 solutions sont possibles : -réaliser une surtaxe permettant de financer des associations en charge de la protection des milieux naturels pour la sensibilisation du grand public à la thématique ou au ramassage sur les plages (inefficace sans une autre action complémentaire). -réaliser un éco-organisme en charge d'une collecte et du traitement spécifique de ces déchets. Cela permettrait de proposer du matériel urbain de collecte de ces déchets. Plusieurs start-up réfléchissent ou proposent des solutions : [lien supprimé];
    np
    Interdire les mégots qui ne sont pas totalement biodégradables et compostables.
    AQUILINA Gérald
    l'augmentation des prix des cigarettes peut servir à cela car de toute façon c'est une bonne chose pour la santé publique
    FranT
    C'est une mesure qui va dans le bon sens. Cependant, les vendeurs de cigarettes ne sont pas responsables de l'incivisme de ceux qui les jettent au sol. Une meilleure information sur les conséquences environnementales de cette attitude, assortie d'une sanction bien plus systématique du jet de cigarette sur la voie publique pourraient compléter cette mesure pour un meilleur résultat.
    Denis JEANT
    Pollueurs payeurs...surtout à la vue du temps de dégradation de ce type de déchets...
    philandco
    Et mettre des amendes aux fumeurs qui jettent leurs mégots. Hallucinant de voir que ça ne les choquent de jeter leurs mégots en ville ou dans la nature. Plus de communication sur la pollution induite SVP. Et je suis choquée de voir que dans les films, les téléfilms, les mégots sont systématiquement jetés par terre.
    Laurent Colasse
    Encore une fois quel sera votre taux de réussite de collecte ! Combien de mégots restera t'il pour l'environnement ? Vous vous donnerez bonne conscience mais le problème ne sera pas du tout réglé ! Vous devez commencer la répression comme dans certaines grandes villes ! L'état a besoin d'argent ? Généralisez l'amende à 68€ pour chaque mégot jeté au sol en flagrance ! Sans cette amende, ramasser c'est cacher le problème !
    Ellen Wasylina
    C'est un grave fléau pour une ville touristique où j'ai travaillé à éliminer ce problème en mettant des cendriers sur le trottoir, devant les cafés, restaurants, boulangerie, où souvent elle sont jetées avant que le fumeur rentre dans le commerce . Trouvons une solution pour leur collecte et leur recyclage .
    CWARIN
    Mais comment faire payer les grandes compagnies internationales, qui sont à la source des problèmes ?
    Etienne
    Et pourquoi pas verbaliser les jeteurs de mégots. Ce petit geste est tellement rempli de dédain et de je-m-en-foutisme face à l'environnement !
    Drichin
    C'est évident, d'autant plus que ces multinationales cyniques font des profits monstrueux sur le dos de la santé des personnes et de l'environnement, la dégradation des mégots (aux composés forts toxiques) étant très longue. Pour autant, le ramassage devrait incomber en premier aux personnes qui fument (via des TIG par exemple), car il est inadmissible de jeter son mégot dans la nature... Il existe des poubelles spéciales pour les mégots, peut-être les multiplier.
    RB
    + accompagner cela d'une obligation, pour les metteurs sur le marché de cigarettes et les cigarettiers, de sensibiliser le fumeur à l'impact environnemental d'un mégot usagé : très faible biodégradation et contamination de 500 litres d'eau par mégôt (cf. les actions des antennes locales de SurfriderFoundation sur le sujet)
    Joufflu
    D'accord pour jouer sur les cigarettiers, mais n'oublions pas l'acteur de base : le JETEUR. Partons de l'éducation : ON NE JETTE PAS SES DECHETS N'IMPORTE OU. ET SURTOUT : JAMAIS DANS LA NATURE. Le fumeur, aidé par son addiction, est un contrevenant à son bien le plus précieux : sa PROPRE santé. Passant outre le "Fumer Tue", pas sûr que le Bien Commun et la Nature le sensibilisent beaucoup. Comme pour tout pollueur, la Communauté est en droit de lui demander des comptes, avec fermeté. Face à une simple contravention, à laquelle les plus aisés seront moins sensibles, les TIG semblent un bon choix, et plus égalitaire. Une semaine de ramassage et d'informations sur les déchets doit pouvoir laisser un peu d'empreinte.
    Aarp
    Euh... non, pas directement. Mais taxer les entreprises de tabac, oui :-) Ce sont les individus qui jettent leurs mégots qui sont responsables. Il faut leur fournir des cendriers, les éduquer, mais pas les déresponsabiliser !
    pascal.vanrap
    et en limitant énormément le nombre d'additifs toxiques des cigarettes
    Sodumont
    Le ramassage des mégots ne doit pas se faire uniquement sur es plages. Il faut se fixer pour objectif : "zéro mégot par terre" car un mégot jeté dans la rue, passant par une bouche d'égout peut finir dans l'océan.
    NO PLASTIC IN MY SEA
    Il est indispensable de réduire l'ensemble des sources de pollution marines. La pollution de la mer nécessite des mesures fortes et rapides.
    yomchaid
    Serait-ce les seuls à échapper à leur obligations ?
    Flodiho
    On peut sensibiliser les fumeurs mais pas de loi : de l'education avant tout. L'industrie du tabac se porte bien et elle ne participe ni aux dommage de la santé que fumer peut engendrer ni lutte contre la pollution... Il serait temps que cette richissime industrie fasse sa part, non ?
  • Mobiliser l’échelon européen pour interdire les contenants en polystyrènes expansé pour la consommation nomade

    --
    Marie
    arrêtons aussi de produire des PSE dit " biodégradables" uniquement dans certaines conditions qui ne sont finalement jamais là.
    AGILLET
    Organiser la collecte du polystyrène qui est recyclable
    JKY56
    Et que dire des sacs plastiques interdits dans les grandes surface, dans les magasins mais que nous devons acheter pour mettre nos déchets dans la poubelle qui est relevée... en campagne 1 fois par semaine!
    Cocas
    Le polystyrène est très difficilement recyclable. Sa combustion dégage des polluants. Il doit disparaître au profit des alternatives : emballages carton et pour l'isolation des bâtiments : liège, laines écologiques : chanvre, cellulose, lin, laine, paille, etc.
    Pierrerobin_9
    Oui, mais il ne faut surtout pas se limiter au Polystyrènes mais à tout ce genre de matière très polluants.
    XtineC
    C'est un cauchemar, ces trucs… je vais souvent en Asie, les plages de "rêve" en sont jonchées…
    claudie5962
    Et pourquoi la restauration rapide aurait-elle un taux de TVA plus bas parce qu'elle utilise de la vaisselle jetable. Une honte au pays de la gastronomie
    claudie5962
    Pourquoi la viande vendue en barquette est parfois moins chère qu'à la coupe ? Cela devrait être le contraire.
    China
    Inciter le consommateur à apporter son contenant réutilisable.
    Pandinhanna
    Obliger à faire payer au consommateur tout emballage non réutilisable pour la nourriture à emporter (où alors y rajouter une taxe) pour inciter à l'utilisation d'emballages réutilisables. Pas juste les barquettes, mais tout ce plastique, carton plastifié, papier glacé, etc.
    millet
    oui, il faut mieux cadrer les vendeurs de sandwich et autres formules repas à emporter qui sont de gros producteurs de déchets
    Benjamin Couvin
    Oui c'est très clair comme proposition, on comprend tout de suite de quoi il s'agit. En plus il y a une faute de grammaire. Je loue votre effort pour consulter les citoyens mais un peu d'explications vulgarisées ne ferait de mal à personne.
    GUERIN Philippe
    Ce n'est pas le polystyrène la question, c'est la consommation nomade. C'est une fait, un comportement de consommation comme un autre. La question est, ou je jette mon contenant une fois utilisée ?
    Ecocir
    Des alternatives d'emballages responsables existent (carton notamment), ils doivent être privilégiés et faire l'objet d'incitations fiscales ou économiques par les pouvoirs publics.
    mdanielou
    Il faut travailler avec les commerçants qui proposent tout à emporter pour accepter de servir dans les propres contenants des consommateurs et encourager la consommation sur place ou trouver des alternatives pour la conso nomade réellement durables
    mai
    le carton graisseux se recycle mal. Par contre il doit etre possible d envisager un systeme de consigne. On trouve beaucoup de bars a salades ou de boutiques de nouilles a emporter dans les quartiers de bureau. Les clients sont des nomades a courts déplacements, ils pourraient tout a fait rapporter un emballage durable.
    gerard83
    avez vous demandé aux vendeurs de pizza si les cartons étaient "alimentaires"... Vous serez surpris de la réponse (non, car tellement trop cher...)
    Anastasia KARAYOTOV
    Sensibiliser les commerçants et restaurateurs à accepter nos contenants (tupperwares, bocaux...) encore trop souvent refusés pour des « raisons d’hygiène »
    Mathilde P.
    La consigne peut aussi fonctionner pour la "consommation normade", comme sur les marchés de Noël allemands typiquement ! et du coup besoin d'aucun produit-déchet !
    Alumineac
    mille fois oui ! Il est absolument nécessaire de réduire notre utilisation de plastique au plus stricte nécessaire
    daveold
    Les faire payer (à l'instar des sacs plastiques dans certains magasins)
    daveold
    Trouver des alternatives: recyclable, mais surtout consigne (voir la solution "re-circle" en Suisse), autoriser les magasins à accepter les contenants personnels
    Titiv
    On est dans la mondialisation.... l'Océan ne se limite pas aux frontières européennes et il nous ramène du polystyrène venant de tous les coins du monde même des bateaux
    Poppy
    N'est-il pas absurde de se demander comment supprimer les polystyrènes nomades quand on subventionne les gens pour couvrir leur maison/logement de polystyrène à des fins d'isolation ? Que deviendra ce polystyrène là dans 15 ou 20 ans ?
    HERVEM
    La solution à la pollution marine ne réside pas dans l'interdiction de tel ou tel produit, en particulier les emballages en PSE ; celle-ci ne résoudra pas la cause fondamentale de cette pollution qui est un système de collecte déficient et un comportement inapproprié du consommateur
    gdubois
    Généraliser le principe de consignes aussi pour les mugs et gobelets. Ce n'est pas si compliquer que ça a mettre en place puis ça permet aux cafetiers de fidéliser leur clientèle.
    delap
    L'echelon national n'a pas a attendre l'échelon européen, même si celui ci doit être également stimulé. Rien n'empêche à la france de prendre les devants sur ce sujet.
    BIODIVERSITE
    Mobiliser l’échelon européen pour interdire les contenants en polystyrènes expansé pour la consommation nomade, et pas seulement ... Mobiliser l’échelon européen pour interdire les contenants en polystyrènes expansé et en plastiques fragmentables, pour interdire les contenants polluants
    Jean-Philippe BASSANO
    Il existe d'autre produits pour la protection de produit fragile dans leur transport. Il existe aussi d'autres pratiques plus soigneuse dans le transport. Cela prends plus de temps de manipuler précautionneusement que de gerber un conteneur. La différence de coût est le coût du polystyrène. Cela se calcule et se facture. En plus cela pourrait rendre des emplois avec peu de qualification au marché du travail.
    Andréa N
    Ajouter une taxe "d'emballage" pour l'utilisateur pour l'inciter à réutiliser un emballage. Faire en sorte que cela soit rendu possible dans tous les supermarchés en développant le vrac et autorisant l'utilisateur à venir avec son contenant (à tarer). Et faire en sorte que les emballages vendus soient recyclables. Empêcher les régressions : exemple de la bouteille de lait en PET opaque mise sur le marché récemment et non recyclable !
    Laurence Gourdel
    ce serait parfait!
    edualc
    On ne peut qu'être favorable : mais quelle solution alternative acceptable par l'usager, à un moment où l'incivilité est partout ? Militons pour une information dès le plus jeune âge.
    NicoAym
    La logique vertueuse ne devrait-elle pas de limiter systématiquement les emballages jetables non recyclables y compris pour la consommation nomade ??!
    dom57
    excellente idée
    Majoli
    Pour toutes consommations.. . Àu final il sert à quoi se polystyrène, a part l'emballage? Emballage alimentaire.... restauration rapide ( qui finissent dans les faussé) et emballage de tout produit ménagé électronique, jeux..... mon dieux il y en a partout, et ce n'est pas recyclable c'est hyper polluant! Il existe des produits similaires fabriqués à base d'amidon végétaux pourquoi faire avec de la pétrochimie?
    Geoffroy
    Bon début, mais globalement tout le jetable devrait être biodégradable avec des durées de dégradation très réduites et inoffensives pour l'environnement.
    Laurent Colasse
    Le polystyrene expansé est le pire des polluants NOCIFS pour les milieux aquatiques, il est présent partout y compris dans le ventre des oiseaux. Il est présent massivement en amont dans le BTP, l'emballage, le garnissage , les STEP, la peche... Ce matériau doit être banni pour une mousse ou une matière non-fragmentable ! Nos rivières sont envahies de microbilles de polystyrene expansées ! Sa fabrication et sa dégradation est largement décrite comme nocive par la recherche international ! Ce matériau est une folie ! Il est présent partout et malgré tout, aucune méthode de quantification n'a été trouvé pour la DCSMM !
    Laurent Colasse
    Le polystyrene expansé est le pire des polluants NOCIFS pour les milieux aquatiques, il est présent partout y compris dans le ventre des oiseaux. Il est présent massivement en amont dans le BTP, l'emballage, le garnissage , les STEP, la peche... Ce matériau doit être banni pour une mousse ou une matière non-fragmentable ! Nos rivières sont envahies de microbilles de polystyrene expansées ! Sa fabrication et sa dégradation est largement décrite comme nocive par la recherche international ! Ce matériau est une folie ! Il est présent partout et malgré tout, aucune méthode de quantification n'a été trouvé pour la DCSMM !
    CWARIN
    Important, mais la différence entre l'usage réel en nomade ou en non-nomade sera difficile à contrôler.
    pascal.vanrap
    ne vendre au départ que des emballages ré employables
    Sodumont
    Aujourd'hui des solutions plus écologiques et durables existent déjà ! Pourquoi continuer à utiliser des matériaux que l'on sait polluants et qui finiront par nous poser de gros problèmes. Il faut changer rapidement de paradigme et généraliser au plus vite les solutions alternatives qui ont fait leur preuve. Arrêtons de laisser des périodes d'adaptation trop longues, interdisons ses matières tout de suite.
    NO PLASTIC IN MY SEA
    Il est indispensable de réduire l'ensemble des emballages plastiques et de n'autoriser qu'exceptionnellement les moins nocifs et ceux qui sont reclyclables et réellement biodégradables. La pollution plastique nécessite des mesures fortes et rapides.
    yomchaid
    Mobiliser l’échelon nationale également car nous avons des entreprises françaises impliquées dans la production de polystyrène à l'échelon mondiale.
Back to top